AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 hold on to me when you're feeling low (w/lydia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bash Brennan

avatar

Messages : 36
Face + © : dylan o'brien (© lydi boo)
Multinicks : bex.
Pseudo : the desert wolf, clau.
Age : twenty-three yo.
Job + $ : student in psychology.
Status : single, ready to mingle, mingling-ish.
Playlist : sugar, maroon5 ○ uptown funk, bruno mars ft. mark ronson ○ fix you, coldplay ○ thrift shop, macklemore.

HOW CAN ANYONE NOT LOVE THE HAMPTONS
Relations or contacts:
Disponibilité: available (2/2)

MessageSujet: hold on to me when you're feeling low (w/lydia)   Sam 11 Juil - 0:35

seems like life gave you an unfair deal kept you trapped inside a battlefield left with wounds that still haven't healed

Son meilleur ami allait le tuer, il le savait. Ce n'était même plus une question de deviner, c'était devenu une certitude, quelque chose de complètement certain et plus que probable. C'était la vérité. Il ferait probablement une crise cardiaque. Ou lui offrirait de grands yeux et il crierait, sans être le moins subtile du monde, il le ferait, ne faisant pas attention aux voisins, aux personnes étant dans leur maison à ce même moment. Bash était foutu, c'est un fait. Mais tout ça avait été plus fort que lui. "Trouve un colocataire", lui avait-il dit sur une de leur session de Skype ensemble. Et avant de partir même. Ajouter une troisième personne à leur équipe infernale n'était déjà pas la plus intelligente des idées. Mais alors, de choisir une fille pour venir habiter avec eux, encore moins malin. Une fille qui viendrait violer leur intimidé de garçon, leur interdisant de faire toutes les activités d'hommes qu'ils voudraient faire ensemble. Son mental avait été faible lorsque ces yeux avaient croisé son regard, louchant vers ces formes. Tout devait bien allé. Elle allait emménagé, et ils seraient tout simplement colocataire. Après tout, ça ne les engageaient à rien, vraiment. Mais quelque chose d'autre c'était passé et depuis Bash ne pouvait plus se contenir. Dans la cuisine, il termine de se préparer un macaroni au fromage sans viande et se félicite pour l'effort. Il sert une assiette et se demande s'il devait en préparer une deuxième pour Lydia, il hésite donc pendant plusieurs minutes avant de décidé de joué les mâles alpha et de ne pas le faire. Elle était capable, après tout. Il prend une fourchette et encore une fois, se demande s'il ne devrait pas l'appeler, pour savoir si elle avait envie de manger, elle aussi. Mais bien sûr, il met une bouché dans sa bouche afin de l'empêcher de dire quoique ce soit. Au lieu de quoi il pousse son assiette sur le côté et laisse sa tête reposer contre le comptoir du lunch bar, le front contre le froid de la surface, les yeux fermés, soupirant. Il était pire que con.

_________________
he wants to say 'i love you' but keeps it to 'goodnight', because love would mean some falling and she's afraid of heights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Bukater

avatar

Messages : 33
Face + © : Adelaide Kane. (© my boo)
Pseudo : Lights, Cate.
Age : Twenty-three.
Job + $ : Uni student taking basic classes, $$$$$$.
Status : Single, sort of.

HOW CAN ANYONE NOT LOVE THE HAMPTONS
Relations or contacts:
Disponibilité: on, •○○

MessageSujet: Re: hold on to me when you're feeling low (w/lydia)   Sam 11 Juil - 1:16

But If I could take away your pain,
bring out the sunshine and stop the rain,
I would spend the rest of my days

Assise sur son lit, elle venait tout juste de revenir, après avoir passé la journée à l'extérieur, l'idée de passer une journée à l'intérieur alors qu'il faisait un grand soleil ne lui avait jamais plu, elle avait l'habitude d'être dehors, de profiter du grand air, une habitude qu'elle avait depuis toujours, et qui n'avait pas changer. Bien entendu, le paysage maintenant état bien différent de chez elle mais pas pour autant moins agréable. La brune se demandait bien comment elle avait pu se retrouver à vivre dans une maison avec deux garçons. Heureusement, elle était habituée de vivre dans une maison d'homme, mis à part sa mère et elle, Lydia était entourée de quatre frères et bien qu'elle n'est rien contre eux, elle ne s'attendait simplement pas à retrouver quelque chose de similaire en venant ici. La petite brune ne savait d'ailleurs pas trop à quoi s'attendre de cette colocation, elle n'avait pas envie de jouer à la mère ou à la femme de ménage, ils étaient assez vieux pour se débrouiller par eux-mêmes, elle ne serait pas toujours derrière eux. Elle se décida à descendre au rez-de-chaussée pour se rendre à la cuisine se prendre un verre d'eau lorsqu'elle remarqua Bash, la tête posée sur le comptoir ce qui la fait tout d'abord arquer un sourcil, puis décrocher un sourire. « What's up with you? » lui demanda-t-elle en se rapprochant de lui, déposant sa bouteille à côté d'elle. Visiblement quelque chose semblait le tracasser, et elle ne pouvait pas dire qu'elle n'était pas intriguée et même si ils ne s'étaient pas parler plus qu'il le fallait, vivre ensemble les poussait nécessairement à en savoir un peu plus l'un sur l'autre. Bien qu'elle ne serait pas la première à faire part d'autant de chose, ils devaient bien faire un effort pour se connaître si ils allaient vivre sous le même toit, c'était difficilement évitable.

_________________

In between the coats in the closet, she held on to that heart shaped locket, staring at a family flawless, but it ain't a pretty picture tonight.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bash Brennan

avatar

Messages : 36
Face + © : dylan o'brien (© lydi boo)
Multinicks : bex.
Pseudo : the desert wolf, clau.
Age : twenty-three yo.
Job + $ : student in psychology.
Status : single, ready to mingle, mingling-ish.
Playlist : sugar, maroon5 ○ uptown funk, bruno mars ft. mark ronson ○ fix you, coldplay ○ thrift shop, macklemore.

HOW CAN ANYONE NOT LOVE THE HAMPTONS
Relations or contacts:
Disponibilité: available (2/2)

MessageSujet: Re: hold on to me when you're feeling low (w/lydia)   Sam 11 Juil - 1:33

Son plat de macaroni au fromage allait refroidir, sans nul doute. Mais il était bien trop occupé à réfléchir à quel point il avait commis une erreur en pensant qu'il pouvait vivre avec une fille sans qu'elle ne l'attire. Si d'abord son jugement avait été compromis par son physique, le fait qu'elle ne soit pas de la ville - sans trop s'étendre, il lui avait d'ailleurs dit de ne pas s'en faire, ce n'était pas ces affaires de toute façon - avait sûrement provoqué une réaction ultime chez lui ne s'imaginant pas cette brunette vivre à l'hôtel où avec des gosses de riches qui avaient tout cuit dans le bec, comme seul on en trouve dans les Hamptons. Il avait lui-même fuit son petit quotidien familiale pour venir vivre dans cet univers plus grand que lui, qui le mangerait tout cru s'il ne faisait pas attention. Étudiant en psychologie, la tête remplit d'idée et de rêve, il espérait pouvoir y rester des années et des années encore. La plus belle décision qu'il avait pris depuis quelques temps, une question d'année. Bash entend des pas venir dans la cuisine, sachant qu'ils ne peuvent appartenir qu'à sa colocataire, son meilleur ami étant à l'étranger, hors des Hamptons. Il laisse sa tête contre la surface pendant quelques secondes avant de finalement relevé pour regarder ces macaronis. Il reprend son assiette devant lui, tournant la tête pour la regarder. « Nothing, really. I'm doing this all the time, it's like a prayer. » Dit-il tentant de se convaincre lui-même mais son excuse était piètre. « I'm desperate alright? I psychologically need to hit my head and feel the cold to feel better. » Il soupire avant de reprendre son assiette recommençant à manger, le plat étant plutôt chaud, à sa grande surprise. Il toise la brune du coin de l'oeil en fronçant le regard, suspicieux. « I'm watching you. » Dit-il, pensant qu'il aimerait bien l'observer sous plusieurs façon. Il chasse cette vilaine idée et pensée, son meilleur ami le tuerait lorsqu'il rentrerait, pour sûr.

_________________
he wants to say 'i love you' but keeps it to 'goodnight', because love would mean some falling and she's afraid of heights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Bukater

avatar

Messages : 33
Face + © : Adelaide Kane. (© my boo)
Pseudo : Lights, Cate.
Age : Twenty-three.
Job + $ : Uni student taking basic classes, $$$$$$.
Status : Single, sort of.

HOW CAN ANYONE NOT LOVE THE HAMPTONS
Relations or contacts:
Disponibilité: on, •○○

MessageSujet: Re: hold on to me when you're feeling low (w/lydia)   Sam 11 Juil - 1:53

Lydia avait appris une chose au cours de sa vie, ne pas poser trop de questions. Trop se questionner menait généralement à des réponses qu'elle ne souhaitait pas réellement entendre, du moins venant de sa famille c'était le cas. La brune pensait que laisser les gens tranquille était parfois la meilleure décision à prendre, mais certainement pas dans tous les cas. Elle était souvent confrontée à suivre son coeur ou sa tête, bien évidemment, son instinct finissait bien souvent par l'emporter, elle vivait selon ses convictions et y restait fidèle, ce peu importe ce qui pouvait en résulter. Du moins, elle savait qu'elle n'avait pas tort si ses intentions restaient bonnes et bien sûr elles l'étaient. Elle prit place sur un banc devant lui, reprenant par la même occasion sa bouteille d'eau en l'ouvrant pour prendre une gorgée, gardant toujours son regard sur le brun, en essayant toutefois de ne pas trop le fixer, ça aurait sans doute pu créer un malaise ce qu'elle ne souhaitait pas réellement, surtout pas depuis le peu de temps qu'ils habitaient ensemble, elle espérait partir du bon pied. « Oh c'mon, what could possibly get you so down? » lui demanda-t-elle, elle ne voulait pas être déplacée dans sa question, simplement il avait laissé une porte ouverte ce qui poussait la jeune irlandaise à penser que peut-être il avait besoin de dire quelque chose, après tout, son autre colocataire -enfin leur colocataire maintenant- était absent et donc peut-être aurait-il été la personne plus désignée mais elle pourrait toujours l'écouter si il voulait. Elle ne le forcerait cependant pas à quoi que ce soit. « No matter what it is, nothing is going to get solved by hitting your face on that counter. » Ajouta-t-elle dans une tentative de détendre l'atmosphère. En espérant qu'il serait moins à cran.

_________________

In between the coats in the closet, she held on to that heart shaped locket, staring at a family flawless, but it ain't a pretty picture tonight.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bash Brennan

avatar

Messages : 36
Face + © : dylan o'brien (© lydi boo)
Multinicks : bex.
Pseudo : the desert wolf, clau.
Age : twenty-three yo.
Job + $ : student in psychology.
Status : single, ready to mingle, mingling-ish.
Playlist : sugar, maroon5 ○ uptown funk, bruno mars ft. mark ronson ○ fix you, coldplay ○ thrift shop, macklemore.

HOW CAN ANYONE NOT LOVE THE HAMPTONS
Relations or contacts:
Disponibilité: available (2/2)

MessageSujet: Re: hold on to me when you're feeling low (w/lydia)   Sam 11 Juil - 2:10

Il avait connu des filles tout au cours de sa vie et même si parfois le résultat n'avait pas été satisfaisant, aucune ne ressemblait à Lydia. Chaque fois que son regard se posait sur son corps il perdait toute notion à pensé correctement. Ce même corps somptueux, qui l'avait convaincu de dire oui pour la colocation, de lui donner les renseignements, les règlements, en oubliant la règle d'or; ne jamais invité de fille dans la maison sans avertir son meilleur ami. Ou tout simplement, celle de ne pas avoir de fille colocataire, puisque forcément un des deux seraient intéressé par elle et le tout deviendrait stupide et bizarre et gênant. La situation les avait dans le passé perturbé. Mais maintenant que Bash le vivait, c'était quelque chose d'autre. Bien évidement, son meilleur ami et colocataire avait été mis au courant pour la candidature de Lydia. Mais tous les deux avaient dit qu'elle n'était pas spécialement leur genre. C'était bien avant que Bash ne remarque sa façon tout simplement sensuelle de manger, de passer sa main dans ces cheveux ou de le regarder avec un sourire lorsqu'il allait dans la cours arrière pour aller dans la piscine. Avant qu'il ne la voit dans ce bikini sublime, dont la seule pensé qu'il avait eu était de le lui retirer. « You-you did not! » Il pointe du doigt la brune devant lui avant de détourner le regard perturber, comme un chiot peiné et vexé. Il prend une grande inspiration. Elle ne savait absolument pas ce qu'elle avait fait, mais lui, dans sa tête, le savait. Bash était quelqu'un d'intense, lui-même en était conscient. Peut-être un peu trop dramatique, jouant sur les perceptions, les techniques de cinéma. Son regard se retourne sur elle, alors qu'il s'empiffre de pâtes, voulant réfléchir à autre chose, fronçant de nouveau le regard en la regardant, directement dans les yeux cette fois-ci. « You're hot, your whole body is just saying 'hi' with a sexual voice and I can't! Stay away from me with that body! You're turning me on! You're evil! » Il ouvre grand les yeux, maintenant son regard, ne voulant pas succomber le premier, s'empêchant même de cligner des yeux au cas où il manquerait quelques secondes.

_________________
he wants to say 'i love you' but keeps it to 'goodnight', because love would mean some falling and she's afraid of heights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Bukater

avatar

Messages : 33
Face + © : Adelaide Kane. (© my boo)
Pseudo : Lights, Cate.
Age : Twenty-three.
Job + $ : Uni student taking basic classes, $$$$$$.
Status : Single, sort of.

HOW CAN ANYONE NOT LOVE THE HAMPTONS
Relations or contacts:
Disponibilité: on, •○○

MessageSujet: Re: hold on to me when you're feeling low (w/lydia)   Sam 11 Juil - 2:33

Lydia ne dit rien d'autre, attendant une quelconque réponse de la part de son nouveau colocataire. À-vrai-dire, elle ne savait aucunement à quoi s'attendre après tout ils se connaissaient à peine, ça aurait donc été assez difficile de prévoir quoi que ce soit. Néanmoins, elle se disait que puisqu'ils ne se connaissaient pas justement, elle n'avait pas réellement d'attentes puisqu'ils apprenaient toujours à cohabiter et à se connaître dans un futur prochain, probablement. Après tout, ça se ferait peut-être aussi avec le temps, habiter avec quelqu'un c'était être dans sa routine. Lydia pris une gorgée d'eau calmement, n'étant pas trop dérangée par les temps de silence, ça ne l'avait jamais vraiment dérangée, elle y était plutôt habituée, rares étaient les temps ou elle avait de réelles conversations avec qui que ce soit. Elle manqua de s'étouffer en entendant les paroles de Bash. « What?! Are you actually serious? » lui demanda-t-elle, après un moment, définitivement surprise de cette révélation. Si elle croyait ne pas pouvoir se faire surprendre, elle l'avait eu tout faux, elle ne s'attendait définitivement pas à entendre ça. Cette situation était de plus aussi nouvelle pour elle, elle avait beau venir d'une famille de garçons, elle n'avait jamais été confrontée à ça. D'ailleurs elle avait du mal à savoir si elle devait le prendre au sérieux ou si c'était simplement son moyen de détourner la conversation, ce qu'elle ne saurait pas. Avait-il simplement accepté sa demande pour cela? Elle n'arrivait pas trop à comprendre, et elle n'était pas certaine de vouloir savoir. Pourtant, malgré ces révélations, Lydia n'était étrangement pas brusquée, elle avait l'impression qu'il y avait beaucoup à lui qu'il ne voulait le montrer.

_________________

In between the coats in the closet, she held on to that heart shaped locket, staring at a family flawless, but it ain't a pretty picture tonight.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bash Brennan

avatar

Messages : 36
Face + © : dylan o'brien (© lydi boo)
Multinicks : bex.
Pseudo : the desert wolf, clau.
Age : twenty-three yo.
Job + $ : student in psychology.
Status : single, ready to mingle, mingling-ish.
Playlist : sugar, maroon5 ○ uptown funk, bruno mars ft. mark ronson ○ fix you, coldplay ○ thrift shop, macklemore.

HOW CAN ANYONE NOT LOVE THE HAMPTONS
Relations or contacts:
Disponibilité: available (2/2)

MessageSujet: Re: hold on to me when you're feeling low (w/lydia)   Sam 11 Juil - 23:26

« What?! Are you actually serious? » Ces mots résonnent dans sa tête et la seule réaction que son cerveau est capable d'assouvir est de froncer les yeux. Lourdement. Sous l'effet de la colère, sûrement. Ces sourires se cambrent, laissant place à des yeux vexé qu'elle ne le prenne pas au sérieux. Bien qu'il soit maladroit, qu'il adore être amusant, il ne rigolait pas. Toute l'intonation dans sa voix démontrait qu'il ne blaguait pas, pas cette fois-ci. Il pousse un grognement retournant à ces pâtes, ne voulant pas fournir de réponse immédiatement. Ou du moins, pas avant d'avoir la bouche pleine histoire de se ridiculiser davantage. Il avale en moins de deux, maintenant son regard. « I'm just messing with your brain. Haha. See how funny it is? » Dit-il sur un ton froid. Il roule les yeux, préférant d'office clarifier la situation avant qu'elle ne s'emporte et pense qu'il voulait rire d'elle depuis le départ. « I don't go around and tell girls they're hot. So yes, I'm serious. But you know, nevermind. I'll just finish my mac and cheese, and go in my room to find a comic book to take with me to the backyard. » Il termine en une bouché son plat de macaroni, avant de se lever et de rincer l'assiette sans la regarder une seule fois. « Where you won't be, of course. And yes, I'm also being serious now. Because Il s'avance jusque dans les escaliers et se met à lever le ton de voix. I actually need to tell you or you won't believe me! You have such trust issues! » Il termine de parler, monte l'escalier. Une fois dans sa chambre il attrape un comic book, ainsi qu'une serviette redescendant en torse nu, un short - maillot - sur le corps, passant devant Lydia. Il recule un instant en la regardant du coup de l'oeil. « Don't you dare look at that perfect body of mine. Look somewhere else. » Il s'avance et fonce directement dans la porte qu'il avait oublié d'ouvrir. Poussant un cri, il recule de quelque pas, ouvrant la porte, reprenant son air hautain qui ne peut être vexé - mais qui l'est extrêmement - et sortant à l'extérieur.

_________________
he wants to say 'i love you' but keeps it to 'goodnight', because love would mean some falling and she's afraid of heights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Bukater

avatar

Messages : 33
Face + © : Adelaide Kane. (© my boo)
Pseudo : Lights, Cate.
Age : Twenty-three.
Job + $ : Uni student taking basic classes, $$$$$$.
Status : Single, sort of.

HOW CAN ANYONE NOT LOVE THE HAMPTONS
Relations or contacts:
Disponibilité: on, •○○

MessageSujet: Re: hold on to me when you're feeling low (w/lydia)   Dim 12 Juil - 20:01

Lydia était déconcertée. Plus que tout, elle ne s'attendait pas à de telles révélations de sa part, ce qui la laissait perplexe. La brune avait du mal à y croire, mais il semblait des plus sincères, ce qui la forçait bien à lui donner le bénéfice du doute. Néanmoins, elle ne comprenait pas pourquoi il réagissait de manière aussi forte quand à ces sentiments, ou enfin impression d'elle. Peut-être s'attendait-t-il à ce qu'elle réponde quelque chose de similaire. À-vrai-dire la petite irlandaise devait bien admettre qu'il lui avait fait bonne impression dès leur rencontre mais l'idée de s'embarquer dans quoi que ce soit après ce qu'elle avait traversé et le chemin qu'elle avait parcouru -littéralement- pour s'en sortir la rebutait un peu. Lydia ne voulait pas se voir enlever quelque chose à laquelle elle tenait, la solution la plus simple, était donc d'essayer de garder son indépendance et ce dans toutes les sphères de sa vie. Du moins pour le moment, bien qu'elle ne se faisait pas d'illusion, elle ne pourrait pas garder cette façon de faire pour toujours, juste le temps de se faire à cet endroit pour ensuite être en mesure d'y prendre ses marques. Elle baissa les yeux vers sa bouteille d'eau, elle l'avait visiblement vexé ce qui la rendait mal à l'aise. Simplement, il y avait énormément de choses qu'il ne savait pas d'elle et vice-versa. « I don't go around and tell girls they're hot. So yes, I'm serious. But you know, nevermind. I'll just finish my mac and cheese, and go in my room to find a comic book to take with me to the backyard. » Oui, elle l'avait froissé c'était évident. Pourtant elle ne l'avait pas fait par exprès. Mais sa manière d'agir la poussait toujours à penser qu'il y avait plus que ça qui le tracassait. Ils habitaient ensemble depuis quelque temps déjà et bien entendu être sous le même toit que quelqu'un nous forçait toujours à en apprendre sur eux, que l'on le désire ou pas. Toutefois, elle ne savait aucunement comment l'aborder, d'ailleurs était elle même la bonne personne pour le faire? Probablement pas. Elle ne connaissait pas énormément de personnes dans les Hamptons, Bash étant le plus proche qu'elle ait d'un ami, elle ne souhaitait pas tout gâcher et surtout si ils n'arrivaient pas à s'entendre ça se ferait ressentir sur l'ambiance de la maison c'était évident et elle ne souhaitait pas particulièrement. Avant qu'elle puisse ajouter quoi que ce soit, elle le voit se lever et se diriger à l'étage, elle se lève toutefois pour le suivre. « Where you won't be, of course. And yes, I'm also being serious now. Because, I actually need to tell you or you won't believe me! You have such trust issues! » Ouch. Si il ne la connaissait pas encore, il savait pourtant comment l'atteindre. « I do not have trust issues. » lui dit-elle le plus sérieusement du monde, il ne commencerait certainement pas à lui dire ce genre de chose. Elle croise les bras et roule les yeux aux paroles qui suivent. Elle n'allait pas rentrer dans ses enfantillages. Elle sort de ses pensées en entendant un bruit sourd, apercevant Bash visiblement vexé dans son égo mais qui lui fait décrocher un petit sourire. Elle le laisse sortir puis décide d'aller à l'extérieur à son tour. Elle n'allait pas laisser la discussion se terminer ainsi, pas avant de s'être expliquer au moins un minimum. « Look I didn't mean to hurt your feelings. » souffla-t-elle en s'approchant doucement. « I'm just not used to hearing that kind of stuff, is all. » Ajoute-t-elle avant de prendre place sur une des chaises d'extérieur. C'était absolument la vérité. Pourtant il ne semblait pas prendre tout ça à la légère ce qui l'intriguait, oui, elle avait bien envie d'apprendre à le connaître réellement. « But thanks, I guess. » murmura-t-elle finalement en le regardant. Décidément, ils devraient s'ajuster à cette nouvelle cohabitation et apprendre à se connaître n'était que le début pour tout le reste.

_________________

In between the coats in the closet, she held on to that heart shaped locket, staring at a family flawless, but it ain't a pretty picture tonight.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bash Brennan

avatar

Messages : 36
Face + © : dylan o'brien (© lydi boo)
Multinicks : bex.
Pseudo : the desert wolf, clau.
Age : twenty-three yo.
Job + $ : student in psychology.
Status : single, ready to mingle, mingling-ish.
Playlist : sugar, maroon5 ○ uptown funk, bruno mars ft. mark ronson ○ fix you, coldplay ○ thrift shop, macklemore.

HOW CAN ANYONE NOT LOVE THE HAMPTONS
Relations or contacts:
Disponibilité: available (2/2)

MessageSujet: Re: hold on to me when you're feeling low (w/lydia)   Dim 12 Juil - 20:48

À vrai dire, Bash n'avait jamais eu de véritables expériences avec les filles. Ayant eu la chance de trouver Mina lors de son adolescence, elle avait été la seule vrai flamme de sa vie. Et malgré leur jeune âge, il savait qu'un jour ils finiraient leur vie ensemble, un avec l'autre, comme si c'était l'évidence la plus certaine. Mais bien sûr, la vie n'offre pas toujours ce que l'on désire réellement, et les rêves du brun de l'époque avait été déchiré et dévasté par la dure réalité. Le jeune adolescent amusant, remplit de joie qui ne vivait que pour vivre, que pour s'amuser et qui profitait de chaque minutes que la vie lui offrait, s'était rapidement fané pour devenir l'homme qu'il est aujourd'hui. Un mélange et un parfait équilibre entre la mélancolie parfois perceptible dans ces yeux lorsque quelqu'un parle d'amour, d'enfant, de mariage ou tout simplement de futur, et la joie de vivre, l'étincelle d'un meilleur espoir, d'une vie merveilleuse lui ouvrant les bras. Bash n'avait donc absolument aucune idée, de comment il devait aborder les femmes. Leur dire qu'il les appréciait, par leur beauté, leur intelligence, leur délicatesse. Ne mâchant pas ces mots, il préférait être direct, ne tournant pas trop longtemps autour du sujet. Il n'avait pas peur d'utiliser les mots auxquels il pensait pour désigner ce qu'il voulait dire. Prompt à l'écoute et très direct, faisant de lui sa personnalité vive et honnête. « I do not have trust issues. » Chantonne-t-elle, tentant de se convaincre elle-même, très certainement. Même lui, ne pouvait pas être détourné du sujet principal par ces quelques paroles qui sonnait, à ces lèvres, fausses. Elle avait visiblement un problème tant qu'à faire confiance aux personnes inconnus, et tout son être le transpirait. Dès sa rencontre avec elle, cette forme d’incertitude lui remplissait le visage. Étudiant en psychologie, il était plus prompt à regarder ces signes qu'elle-même ne devait pas remarqué sans que quelqu'un le lui dise. « Look I didn't mean to hurt your feelings. I'm just not used to hearing that kind of stuff, is all. » Maintenant à l'extérieur, il se demandait pourquoi elle l'avait suivit alors qu'il lui avait clairement comprendre qu'il voulait être seul, sans sa compagnie. Certes, il s'emportait souvent pour un rien, mais sa nature avait changé avec le temps et il était devenu très pointilleux sur certains détails. « But thanks, I guess. » Bash ne réagit pas. Il ouvre son comic book, s'installant sur la chaise et commençant à lire, faisant semblant qu'il était nullement intéressé aux excuses dites bidon de la Bukater. Son nom de famille avait une connotation différentes des États-Unis d'ailleurs. Mais il ne s'était pas attarder à ce détail plus de quelques secondes. Qui de mieux que lui, pouvait savoir et comprendre, que la plupart de la population des Hamptons sont là pour cacher leur passé, ou s'enfuir d'un événement. Lui-même, était venu dans ce lieux pour échapper à une dure réalité; ces parents. « Your legs are pressed together, your eyes are looking wide and you do this thing with the muscle of your mouth, like pressing them. » Il se retourne et la regarde après avoir dit ces paroles, sachant très bien qu'elle devait se demander de quoi il voulait parler. « Those are the signs you do when you're trying to figure out someone or if you can trust that person. And you were doing it when you first came in. Like you are doing right now. » Un sourire passe sur ces lèvres alors qu'il dépose son comic book sur la chaise pour se diriger vers le spa, retirant le cadenas et le couvercle afin de régler la température. Il aimait bien la plage et la piscine, mais le spa devait rester son élément préféré. « I'm a psychology student. » Dit-il finalement afin qu'elle comprenne un peu mieux où il voulait en venir. « I'm not used to say them. We're at the same place. » Il s'approche pour lui prendre le bras et la tiré jusque dans le spa. « Now, let's just go relax in the spa. Come on. » Finit-il par dire avant d'entrer le premier, afin de l'aider ensuite, la regardant retirer ces vêtements pour se mettre en bikini. Ces yeux scrutent son corps et il lui offre une main la bouche ouverte, observant son corps. Malheureusement, elle s'assoie avant qu'il n'est le temps d'observer son derrière. « I do think you're... very pretty. » Un sourire sur ces lèvres passent, alors qu'il prend position assise.

_________________
he wants to say 'i love you' but keeps it to 'goodnight', because love would mean some falling and she's afraid of heights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Bukater

avatar

Messages : 33
Face + © : Adelaide Kane. (© my boo)
Pseudo : Lights, Cate.
Age : Twenty-three.
Job + $ : Uni student taking basic classes, $$$$$$.
Status : Single, sort of.

HOW CAN ANYONE NOT LOVE THE HAMPTONS
Relations or contacts:
Disponibilité: on, •○○

MessageSujet: Re: hold on to me when you're feeling low (w/lydia)   Dim 12 Juil - 21:39

L'idée de venir dans les Hamptons lui était venu il y a quelques mois déjà. Après être partie de chez elle, elle s'était dit qu'elle irait ou la vie la mènerait, suivant son instinct plus que tout le reste. New York étant une des villes qu'elle aimait le plus et ayant grandi proche de l'océan, venir ici avait été un choix qui s'était fait pratiquement de soi. Bien entendu, ça ne ressemblait en rien à la vie qu'elle avait connu jusqu'à présent, mas le changement n'était pas toujours une mauvaise chose, parfois c'était au contraire la meilleure chose qui puisse arriver. Elle croyait fermement que sans changements, elle n'aurait jamais pu avancer, elle essayait donc de prendre tout ce qui lui arrivait du bon côté ou du moins, tentait d'y voir du positif. Elle ne pouvait pas se mettre à ressasser le passé, ça ne pourrait jamais la quitter de toute manière, mais ne lui amènerait jamais rien de plus. Tout simplement parce que cette partie de sa vie était déjà écrite, et elle se devait de regarder en avant. Pour l'instant, Bash était ce facteur positif. Elle n'aurait pas su dire pourquoi, c'était probablement juste une impression, mais il la faisait sourire et c'était déjà beaucoup elle se contenterait de suivre son instinct jusqu'à ce qu'elle puisse être vraiment fixée. « Your legs are pressed together, your eyes are looking wide and you do this thing with the muscle of your mouth, like pressing them. » Lydia le regarde, incrédule, cherchant bien à savoir ou il veut en venir ce qui ne tarde pas à venir car heureusement il continue. « Those are the signs you do when you're trying to figure out someone or if you can trust that person. And you were doing it when you first came in. Like you are doing right now. » Elle aurait trouvé ces hypthosès déplacées, si elles n'avaient pas été aussi véridiques, ce qui la surpris une fois de plus, se demandant bien comment il pouvait aussi bien saisir ces détails qu'elle-même n'aurait pas pu remarquer. « I'm a psychology student. » Le regard de Lydia s'éclaircit quelque peu. « Oh, so you must be good at figuring people out. » Murmure-t-elle, du moins à la cerner elle. Elle ne lui avait pratiquement rien dit, pourtant elle avait l'impression qu'il serait capable de la comprendre, comme si elle était un livre ouvert, ce qui l'intimidait quelque peu. Bien entendu il ne savait rien de tout ça. Elle aurait très bien pu lui dire qu'il avait tort mais elle n'avait pas la force de s'embarquer dans des justifications interminables, alors autant le laisser faire, jusqu'à un certain point. Il n'avait pas l'air de quelqu'un qui se prenne pour un autre contrairement à bien d'autres personnes qu'elle avait croisé ici et cette authenticité c'était tout ce dont elle avait besoin. Elle préférait quelqu'un d'honnête et direct qu'une personne qui lui jouerait dans le dos, cela n'était même pas une question. « I'm not used to say them. We're at the same place. Now, let's just go relax in the spa. Come on. » Ses paroles la rassure, il lui donnait l'impression d'être très sur de lui, il ne devait pas avoir de mal à avoir ce qu'il souhaitait, elle restait donc surprise mais était déjà plus à l'aise de voir qu'elle n'était pas la seule. Elle sourit doucement et le suit près du spa. Elle le laisse entrer, en profitant pour retirer sa robe, la laissant en maillot de bain. Elle sent son regard sur elle ce qui la fait rougir mais elle ne dit rien prenant sa main comme soutient pour éviter de tomber, l'équilibre ça n'avait jamais été son fort.  Lydia prend place dans le spa aux côtés de Bash. « I do think you're... very pretty. » Elle le regarde silencieusement, un sourire gêné aux lèvres. « Well, you're really not bad either. » Lui répond-t-elle le regardant toujours avant de détourner le regard en réalisant qu'elle le fixait un peu trop. « I'm actually going to take classes this year at uni. » Dit-elle en repensant à ce qu'il avait dit plus tôt, elle avait déjà été à l'université mais n'avait pas pu terminer et elle ne se voyait pas rester à rien faire ici. Elle comptait bien s'occuper et peut-être enfin trouver ce qu'elle voulait faire de sa vie sans avoir à rendre quoi que ce soit à personne.

_________________

In between the coats in the closet, she held on to that heart shaped locket, staring at a family flawless, but it ain't a pretty picture tonight.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bash Brennan

avatar

Messages : 36
Face + © : dylan o'brien (© lydi boo)
Multinicks : bex.
Pseudo : the desert wolf, clau.
Age : twenty-three yo.
Job + $ : student in psychology.
Status : single, ready to mingle, mingling-ish.
Playlist : sugar, maroon5 ○ uptown funk, bruno mars ft. mark ronson ○ fix you, coldplay ○ thrift shop, macklemore.

HOW CAN ANYONE NOT LOVE THE HAMPTONS
Relations or contacts:
Disponibilité: available (2/2)

MessageSujet: Re: hold on to me when you're feeling low (w/lydia)   Dim 12 Juil - 23:40

Beaucoup ignorait la véritable raison des études de Bash. Si certains dont ces parents avaient affirmé qu'il avait décidé de faire de grande études dans le domaine des sciences ou de la médecin, ou encore, comme son meilleur ami, qu'il ne savait tout simplement pas quoi choisir, ils avaient tous tord. La vérité constituait quelque chose de bien plus compliqué qui remontait à bien longtemps. En fait, cet intérêt dit soudain, lui était apparu pour divers raisons, alors qu'il tentait de forger son caractère, sa façon de voir le monde. Et plus il prenait de l'âge, plus il réalisait à quel point il voulait comprendre l'être humain, avoir cette capacité d’interprété leur mouvements, leurs tics, leurs manies. Savoir lorsque quelqu'un est triste, joyeux, déprimé, excité, etc. C'est réellement ce qui le passionnait. Et il apprenait le tout en faisant ce qu'il aimait le plus au monde; le baseball. Il ne se calculait pas comme un grand psychologue ou le meilleur joueur du monde. Mais à quelque part, il aimait se dire qu'il avait énormément de talent et de potentiel. « Oh, so you must be good at figuring people out. » Dit-elle dans un murmure à peine plausible, le ramenant à la réalité, et non à ces études et à son intelligence. Qui n'aimait pas faire preuve de leur brillant esprit. Elle avait raison, peu importe ce qui trainait dans un coin de sa tête, elle avait raison. Il était bon, même s'il apprenait toujours. Sûrement que l'envie d'apprendre, y était pour quelque chose. « Well, you're really not bad either. » Alors qu'ils se retrouvent les deux dans le spa, Bash suffoque, manquant soudainement d'air, n'en trouvant pas assez dans le petit espace qui est autour d'eux. Il prend quelques secondes, la bouche entre ouverte bien sûr, pour assimiler l'information qui ne monte pas à son cerveau, restant bloqué dans sa trachée. Une fois fait, il toussote, se rapprochant subtilement de Lydia, comme si rien ne venait de se produire, les mots étant après quelques secondes, finalement entré dans son cerveau. Le bouton de drague étant finalement à 'on', son regard en coin, il laisse ces bras venir s'étaler de chaque côté de lui, une de ces mains pouvant dorénavant touché à l'épaule de la brunette. Son visage s'approchant encore plus du sien, comme un aimant attiré. « I'm actually going to take classes this year at uni. » Il se ravise, comme un chien lorsqu'on lui tape le museau d'un doigt, retournant contre la paroi du spa, toujours prêt de Lydia, du moins. Il feint l'innocence, ce qu'il sait sûrement le mieux faire. Son regard, ayant toujours de ces airs de dragues qu'il emprunte des personnages de télévision et film, qui se veulent très sensuel. Bien que sur son visage, le tout doit ressembler plus à une crispation qu'à autre chose. Bash grimace en remarquant son reflet sur la paroi du spa, en fasse de lui. Il décide donc de faire un visage normale, se tournant vers Lydia, intéressé, ou du moins, tentant. « Oh really? What do you want to study? » Si elle voulait faire la conversation, il pourrait forcément s'y faire. Son cerveau et cette autre partie de lui propre au mâle, du moins, auraient un peu plus de mal. « It's... small in here, don't you think. » En bougeant les fesse vers elle, pour se coller, il trébuche et tombe directement sur elle, relevant la tête, réalisant qu'il a le regard bien... zoomer, sur sa poitrine. « Oh.. oh! Sorry.. » Il se relève, restant tout de même prêt d'elle. Il tourne la tête, le regard d'un chiot, désolé de sa bêtise et de sa maladresse. « At least, you have pretty boobs. They're like.. very.. I should just shut up now. » Il hoche la tête avant de soupirer. Dieu ce qu'il pouvait être con! « I'm an idiot, don't even say otherwise. You know it's true. » Il se retourne et la regarde, un large sourire sur les lèvres maintenant, éclatant de rire. C'était toujours mieux que de pleurer.

_________________
he wants to say 'i love you' but keeps it to 'goodnight', because love would mean some falling and she's afraid of heights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Bukater

avatar

Messages : 33
Face + © : Adelaide Kane. (© my boo)
Pseudo : Lights, Cate.
Age : Twenty-three.
Job + $ : Uni student taking basic classes, $$$$$$.
Status : Single, sort of.

HOW CAN ANYONE NOT LOVE THE HAMPTONS
Relations or contacts:
Disponibilité: on, •○○

MessageSujet: Re: hold on to me when you're feeling low (w/lydia)   Lun 13 Juil - 0:31

La brune ne savait pas trop à quoi s'attendre de cette nouvelle cohabitation avec Bash et bien entendu son meilleur ami, même si pour l'instant il était à l'étranger ce qui les laissait tous les deux à essayer de s'adapter l'un à l'autre. Elle espérait que ça irait avec son meilleur ami. Bash lui avait fait comprendre qu'avoir accepter qu'elle vienne habiter avec eux ne ferait peut-être pas l'unanimité. La brune ne se voyait pas partir de si tôt pourtant, pas quand elle commençait tout juste à se sentir plus à l'aise dans cette maison. Néanmoins, elle devrait voir en temps et lieu avec le concerner. Pour l'instant elle ne pouvait que se concentrer sur le brun qui se trouvait à ses côtés. Ils avaient beau ne passer que de brefs moments ensemble par le fait qu'ils vivaient ensemble, Lydia commençait à bien apprécier sa compagnie. Et visiblement c'était le cas pour lui aussi, ce qui rendait les choses plus faciles. Elle se voyait mal vivre avec quelqu'un qu'elle ne pouvait pas supporter, elle avait déjà assez donner de ce côté. Et même si elle prenait du temps pour baisser sa garde, elle commençait à être plus à l'aise. Elle n'avait pas vraiment le choix et puis ce serait plus facile. Elle devait apprendre à laisser les choses aller. Elle avait toujours eu du mal à laisser les choses hors de son contrôle. Elle avait besoin d'être en mesure de prévoir les choses, ce qui pouvait parfois compliquer sa vie. Lâcher prise un peu ne pourrait pas lui faire de mal mais c'était plus facile à dire qu'à faire, elle le réalisait bien. « Oh really? What do you want to study? » Elle secoue la tête, n'ayant pas vraiment de réponse précise. « I don't know, actually. I studied business back home, but I didn't like it. So I'll see, maybe history. » Elle avait grandi en lisant les livres de l'immense bibliothèque de son père, d'où lui venait une grande passion pour l'histoire et l'écriture, mais elle ne referait certainement pas d'études en affaires. « It's... small in here, don't you think. » Avant qu'elle ne puisse dire quoi que ce soit, son colocataire se retrouve sur elle, ayant tentée quelque chose qui n'avait pas réussi. Néanmoins, elle ressent extrêmement de nervosité et peut ressentir son coeur battre plus fort qu'elle n'aurait pu l'imaginer. « Oh.. oh! Sorry.. » Elle le regarde silencieusement quelques instants, avant de secouer la tête. « Huh, it's..no worries. Are you okay? » Lui demande-t-elle puisque après tout, il a tout de même trébucher. « At least, you have pretty boobs. They're like.. very.. I should just shut up now. » Sa tentative à essayer de se rattraper la fait sourire légèrement. Maladresse, c'était clairement noté, il devrait s'habituer aussi, car elle pouvait clairement aussi l'être. « I'm an idiot, don't even say otherwise. You know it's true. » Lydia secoue la tête en signe de désaccord, elle ne voulait pas qu'il soit mal. « You're not an idiot, just clumsy. Like really clumsy. » Lui dit-elle en rigolant à son tour. Il était bien le premier à réussir à la faire rire depuis qu'elle était arrivée ici et elle ne pensait jamais que ça pourrait lui faire autant de bien. Visiblement elle avait eu tort sur ce point.

_________________

In between the coats in the closet, she held on to that heart shaped locket, staring at a family flawless, but it ain't a pretty picture tonight.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bash Brennan

avatar

Messages : 36
Face + © : dylan o'brien (© lydi boo)
Multinicks : bex.
Pseudo : the desert wolf, clau.
Age : twenty-three yo.
Job + $ : student in psychology.
Status : single, ready to mingle, mingling-ish.
Playlist : sugar, maroon5 ○ uptown funk, bruno mars ft. mark ronson ○ fix you, coldplay ○ thrift shop, macklemore.

HOW CAN ANYONE NOT LOVE THE HAMPTONS
Relations or contacts:
Disponibilité: available (2/2)

MessageSujet: Re: hold on to me when you're feeling low (w/lydia)   Lun 13 Juil - 1:03

La chaleur du spa relaxe ces muscles, sa tête pouvant être libre de toute pensées négative, ne se focusant que sur l'instant présent. Il faut avouer qu'il est bien accompagner, Lydia en bikini sexy, tentant sûrement de faire comme lui. Quel façon magnifique d'apprendre à se connaître. Ces yeux fixant l'eau afin de ne pas figer sur la brunette. « I don't know, actually. I studied business back home, but I didn't like it. So I'll see, maybe history. » Bash grimace. Il n'aimait pas l'histoire. Tous les sujets qu'il avait apprit à l'école, au lycée, peu importe, ne l'avait guerre intéressé. C'est exactement pour cette raison qu'il avait choisit la psychologie. Les études d'histoires, cependant, étaient fascinantes. Et une vision de Lydia et lui voyageant parcouru sa tête. Une pensée qui le fit sourire. Il adorait entendre parler de tradition étrangère, sans nécessairement apprendre et devoir les écrire dans un examen. Le plaisir d'apprendre était un cadeau qu'on lui avait offert dès son jeune âge, et qui continuait sans cesse alors qu'il prenait de l'âge et apprenait à être adulte. Ce qui bien sûr, incluait dans l'apprentissage, les probables moments embarrassant qu'aurait causé sa maladresse. En présence de Lydia, il perdait tout ces moyens. Ce qui ne lui était jamais arrivé auparavant. Aucun cours de psychologie ne lui servait dans sa mémoire afin de distinguer ce qu'était se sentiment remplissant son corps d'une sorte de flamme et de brise fraîche à la fois. Peut-être un jour l'apprendrait-il, mais il doutait. Après tout, il n'était pas idiot, doutant, sans savoir. Espérant, les yeux fermés, aveugle à tout ce qui l'entourant. Sourd de tous les bruits se manifestant hors de sa douce voix mielleuse. « You're not an idiot, just clumsy. Like really clumsy. » Son rire déclenche une chaleur intérieur et une sensation de bonheur tellement immense. Un fou rire lui prend, alors que ces yeux fixes son regard tiré par le rire qui se propage jusque dans ces traits les plus sombres et remplit de mystère. Cette constante brume qui se cache dans ces yeux d'un noisette clair magnifique. Sa maladresse lui portait fruit, après tout ce qu'il avait fait. Son rire est la chose la plus merveilleuse qu'il a entendu. Ce n'était pas un trait inné de ces parents, pas de ce qu'il en savait, c'était plutôt lui qui avait développer cette caractéristique avec le temps. Lorsqu'il est nerveux, il ne sait plus comment marcher, se servir de ces pieds et de ces pieds par la même occasion. Parfois, le tout menait à des situations cocasses, ou bien à d'autres plus embarrassante. Et le simple fait d'avoir réussi à décrocher un sourire, même un rire, à cette belle brunette, lui suffit à être heureux et satisfait. « Really isn't even enough I think. I just litterally fell off into your... chest. » Il relève le regard pour la regard et son souffle se coupe. La vision devant lui est fabuleuse et alors que son visage se rapproche de celui de Lydia, sa bouche décide de faire autrement que le reste de son corps et ne suit pas l'idée générale. « I love history, but not enough to study it in a school. I like to discover, but in a different way. Traveling, for example, or people explaining their life. » Il s'arrête de parler quelques secondes, ne sachant pas quoi dire d'autre, ravalant sa salive. Après plus d'une minute, ces lèvres avaient reçu l'information, et il pouvait dorénavant bougé, faire ce qu'il comptait faire dans la minute précédent se découlement de mot. « I want to kiss you. » Et sans plus attendre il avance, posant ces lèvres avec une tendeur infini, sur celles de Lydia. Sachant qu'elle pourrait s'enfuir en courant, ou même le repousser. Son coeur se réchauffant, bat une chamade forte et puissante, ronronnant comme un chaton dans sa poitrine.

_________________
he wants to say 'i love you' but keeps it to 'goodnight', because love would mean some falling and she's afraid of heights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Bukater

avatar

Messages : 33
Face + © : Adelaide Kane. (© my boo)
Pseudo : Lights, Cate.
Age : Twenty-three.
Job + $ : Uni student taking basic classes, $$$$$$.
Status : Single, sort of.

HOW CAN ANYONE NOT LOVE THE HAMPTONS
Relations or contacts:
Disponibilité: on, •○○

MessageSujet: Re: hold on to me when you're feeling low (w/lydia)   Lun 13 Juil - 1:54

Lydia avait plutôt l'habitude de se méfier. Elle laissait difficilement les autres entrer dans sa vie et encore moins à le faire sans douter. Elle n'avait pas grandi dans un milieu ou la confiance se gagnait facilement, loin de là. La brune avait appris à toujours rester sur ses gardes, étant entourée de gens à qui elle ne pouvait pas faire confiance avait donc inévitablement fini par déteindre sur elle et ce peu importe le temps qui avait pu s'écouler depuis. Certaines choses ne pourraient simplement pas la quitter. Elle se disait cependant que le temps finirait par arranger les choses et qu'un jour, elle rencontrerait peut-être une personne qui saurait faire la différence pour elle. Ça devait bien entendu partir d'elle, il n'arriverait rien si elle restait au même point. Elle devait prendre son courage à demain et foncer tête première, même si ça pouvait lui faire peur. Avancer dans la vie était le seul moyen de laisser ce qu'elle voulait oublier, derrière elle. Elle ne devait pas se retourner. « Really isn't even enough I think. I just literally fell off into your... chest. » Lydia secoue la tête et continue à rire, il valait mieux ne pas trop s'en faire. Après tout, il ne l'avait pas fait par exprès. « Yeah..» Dit-elle en le regardant du coin de l'oeil. « I love history, but not enough to study it in a school. I like to discover, but in a different way. Traveling, for example, or people explaining their life. » Lydia hoche la tête. Elle aimait cette vision des choses. « I'd love to travel more. Visit a bunch of places, but I also want to have some place to come home to, for real. » lui confia-t-elle. Ce n'était pas quelque chose qu'elle avait eu, du moins elle ne le considérait pas vraiment comme tel. Elle souhaitait le trouver. « People's stories are what makes history. » Ajouta-t-elle, du moins c'était sa manière de voir les choses. Étudier l'histoire c'était étudier l'humanité. Elle fut sortit de ses pensées en s'apercevant que Bash s'était rapproché d'elle, plus qu'elle pensait. « I want to kiss you. » Prise de court, elle ouvre la bouche mais rien n'arrive alors à sortir. Que pouvait-elle vraiment répondre à ça? C'est alors que ses lèvres se posent sur les siennes. Une tonne d'émotions la traverse alors. Pour le temps d'un instant, elle a l'impression que plus rien n'existe autour d'eux. C'est inexplicable. Incroyable. Jamais elle n'avait ressenti quelque chose d'aussi fort. Elle finit par se détacher légèrement, surprise à la fois par le baiser mais surtout par ce qu'elle venait de ressentir. « Oh wow. » Fut tout ce qu'elle réussi à dire avant qu'un doux sourire se dessine sur son visage. « Did you have that one planned out? » Lui demande-t-elle, complice, car si il pouvait être maladroit, il ne l'avait pas été là, c'était assez évident. Elle sourit nerveusement, ne sachant pas trop quoi faire maintenant. Elle ne voulait pas en dire trop ou pas assez et elle ne pouvait pas nier que ce geste spontané, lui avait plu, énormément. Elle devait au moins être honnête avec elle-même si elle n'était pas en mesure de l'exprimer complètement à Bash.

_________________

In between the coats in the closet, she held on to that heart shaped locket, staring at a family flawless, but it ain't a pretty picture tonight.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bash Brennan

avatar

Messages : 36
Face + © : dylan o'brien (© lydi boo)
Multinicks : bex.
Pseudo : the desert wolf, clau.
Age : twenty-three yo.
Job + $ : student in psychology.
Status : single, ready to mingle, mingling-ish.
Playlist : sugar, maroon5 ○ uptown funk, bruno mars ft. mark ronson ○ fix you, coldplay ○ thrift shop, macklemore.

HOW CAN ANYONE NOT LOVE THE HAMPTONS
Relations or contacts:
Disponibilité: available (2/2)

MessageSujet: Re: hold on to me when you're feeling low (w/lydia)   Mer 15 Juil - 0:36

S'aventurer dans de nouvelle péripéties, pouvait être passionnant, inévitablement. Mais Bash avait toujours eu ce rêve d'avoir un endroit qu'il appellerait la maison. Une ville dans laquelle il aurait toute sa vie, une maison à lui, peut-être même une famille si un jour l'univers le laissait avoir toutes ces choses. Il ne pouvait plus s'enfuir. C'était devenu une incapacité. Il devait et voulait de poser. « I'd love to travel more. Visit a bunch of places, but I also want to have some place to come home to, for real. » Ces mots auraient pu sortir de sa propre bouche, ressentant chaque centimes lui-même. Il était rare qu'il rencontre des gens ayant la même mentalité que lui. D'une façon ou d'une autre, leur opinion convergeaient au lieux de venir s'entre-croisé. Lydia, de tous ces membres, de sa mentalité abrupt était l'exception même à cette contradiction. Sans lui ressembler, à quelque part, sa tête fonctionnait de la même manière. C'est sûrement ce côté d'elle, qui fit que leur connexion - sans qu'ils ne le réalisent - fut instantané. Comme un choc électrique passant d'un corps à un autre, visible dans une obscurité totale ou presque. Bash n'avait jamais réussi à expliquer pourquoi, et encore aujourd'hui, le tout lui était un mystère. Un beau mystère déguisé avec le visage d'un ange. Ces lèvres ayant goûter au paradis, il ne peut qu'en vouloir plus, se retenant de faire une nouvelle bêtise consécutive, il recule pourtant, attendant une approbation, une négation, peu importe. Une simple réaction de la part de la brunette assise à ces côtés dans l'eau chaude du spa. « Oh wow. » Dit-elle une teinte de surprise dans la voix qui le fit sourire. Il aimait se savoir vif et imprévisible. Et forcément, il venait de la surprendre elle. « Did you have that one planned out? » Il ne peut s'empêcher de rire, ce moment plutôt embarrassant lui faisant monter le rouge aux joues. Mal à l'aise tout à coup, il se frotte la nuque d'une main. « Hum.. no. » Dit-il de façon complètement honnête. Un sourire apparaissant de nouveau sur ces lèvres alors qu'il regarde de façon presque terrifiante les lèvres de Lydia. « But I wouldn't mind doing it again if you don't mind. » Lui demander la permission pour une nouvelle fois est certainement la meilleure idée qui lui traverse l'esprit en ce moment. Ou plutôt depuis son arrivé.

_________________
he wants to say 'i love you' but keeps it to 'goodnight', because love would mean some falling and she's afraid of heights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Bukater

avatar

Messages : 33
Face + © : Adelaide Kane. (© my boo)
Pseudo : Lights, Cate.
Age : Twenty-three.
Job + $ : Uni student taking basic classes, $$$$$$.
Status : Single, sort of.

HOW CAN ANYONE NOT LOVE THE HAMPTONS
Relations or contacts:
Disponibilité: on, •○○

MessageSujet: Re: hold on to me when you're feeling low (w/lydia)   Mer 15 Juil - 19:29

La petite brune commençait à s'habituer à ce nouvel endroit, cette vie, loin de tout le drame qu'elle avait l'habitude de côtoyer dû au milieu duquel elle venait, ce qui lui faisait extrêmement de bien. Alors que plusieurs rêvaient d'une vie de luxe ou de pouvoir, elle recherchait plutôt le calme et à ne pas se prendre la tête. Elle l'avait beaucoup trop fait auparavant et si partir à l'autre bout du monde était la porte à prendre, elle ne le regrettait pas, même si être chez elle lui manquait de temps à autre. Elle savait au fond que c'était pour le mieux. Elle avait appris à l'accepter. Tourner la page était parfois la meilleure chose à faire. Et contrairement à ce que les autres pourraient en dire, elle ne l'avait pas fait pour personne d'autre qu'elle-même. Lydia n'avait pas peur de dire ce qu'elle pensait, au risque de se confronter. Elle considérait que le seul moyen de vivre une vie complète était de suivre ses convictions et son instinct, si elle ne le faisait pas, elle ne pourrait pas être heureuse. La dernière année avait été chargée en émotions, elle avait su alors qu'elle devait prendre une décision. Elle pouvait rester et continuer à mener cette vie qui ne correspondait pas ou partir et prendre un nouveau départ. Le choix avait été à la fois l'un des plus faciles qu'elle ait fait mais aussi l'un des plus terrifiants. Personne n'aimait vraiment s'abandonner à l'inconnu, après tout. Elle regarde le brun à ses côtés un moment, sortant de ses pensées lorsqu'elle entend sa voix. « Hum.. no. » Un sourire apparaît sur ses lèvres, alors qu'il semble tout à coup gêné, ce qui le rend absolument adorable. Elle s'était rarement sentie aussi bien avec quelqu'un. Elle n'aurait pas su l'expliquer, elle savait simplement qu'elle voulait en savoir plus sur lui, sur ce qu'il aimait, sur ce qu'il était. Simplement passé du temps avec lui. Elle était bien en sa présence. Et même si tout n'était pas facile, être avec lui, lui faisait un grand bien. Peu importe ce qui en résulterait, elle était heureuse d'avoir une personne comme lui dans sa vie. « But I wouldn't mind doing it again if you don't mind. » Ses dernières paroles la surprenne, c'était honnête sans prétention, simple, elle hoche à la tête et s'approche doucement. « I wouldn't mind either. » lui dit-elle en le regardant quelques secondes avant de reposer ses lèvres sur les siennes avec délicatesse. Alors, le même sentiment la traverse la laissant toujours sans mot. Un millier de questions surgissent alors dans ses pensées, qu'elle tente de taire. Ce n'était clairement pas le moment de venir se poser trop de questions. Pour une fois, elle avait bien envie de simplement voir ou la vie la mènerait sans trop y penser. Après tout, vivre c'était aussi savoir lâcher prise et c'était ce qu'elle tentait de faire, avec quelqu'un qui la faisait sentir comme jamais auparavant.

_________________

In between the coats in the closet, she held on to that heart shaped locket, staring at a family flawless, but it ain't a pretty picture tonight.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bash Brennan

avatar

Messages : 36
Face + © : dylan o'brien (© lydi boo)
Multinicks : bex.
Pseudo : the desert wolf, clau.
Age : twenty-three yo.
Job + $ : student in psychology.
Status : single, ready to mingle, mingling-ish.
Playlist : sugar, maroon5 ○ uptown funk, bruno mars ft. mark ronson ○ fix you, coldplay ○ thrift shop, macklemore.

HOW CAN ANYONE NOT LOVE THE HAMPTONS
Relations or contacts:
Disponibilité: available (2/2)

MessageSujet: Re: hold on to me when you're feeling low (w/lydia)   Sam 18 Juil - 16:40

Maladroit comme tout, cette situation n'était en réalité qu'une vulgaire maladresse de la part de Bash. Ou plutôt, une occasion en or de trouver la meilleur façon possible de lui dire qu'il l'aime bien. Mais encore là, de façon très très maladroite. « I wouldn't mind either. » Son souffle reste coupé quelques secondes, et alors qu'elle pose de nouveau ces lèvres, il est dans l'inconfort totale, ne sachant pas où mettre ces mains, que faire, il reste là, ébahit par cette réaction spontané de la brunette. Il ne s'attendait réellement pas à ce retournement de situation. Sa tête propulsait dix milles questions et pensés à la fois. Mélanger par lui-même, il ne savait absolument pas sur quoi se focusser. « Wait. We shouldn't. » Dit-il en l'écartant un peu, ces mains sur les épaules parfaites de Lydia. Il prend une seconde pour réalisé ces mots et secoue la tête. « But I want to. » Il pose à nouveau ces lèvres sur celle de la brune, ne pensait à rien d'autre. Sauf que, comme d'habitude, elles reviennent au galot. Et cette fois-ci, la vision de son meilleur ami les découvrant dans cette position dans la spa, lui laisse la chair de poule. « If Coll see us... If he finds out.. We're screwed. We can't do this- » Bash ne prend même pas la peine de terminer sa phrase, ces lèvres retrouvant leurs chemins initiale vers les douces lèvres de Lydia. Son inquiétude venait du simple fait qu'ils avaient promit avec son meilleur ami que jamais ils ne laisseraient une fille venir détruire leur amitié et que de ce fait, ils éviteraient d'avoir une fille comme locataire au cas où un des deux seraient intéressé éventuellement par elle. Et même si Coll avait approuvé pour Lydia, il avait regarder Bash de cette vilaine façon, préventive, voulant lui faire rappeler ces mots et sa promesse. Bash avait bien évidemment rassuré son meilleur ami. Mais maintenant, il savait qu'il enfreignait les règles. La promesse, tenant toujours, Coll étant à des kilomètres des Hamptons. « It's not that I don't want you. But we promised with Coll, we would let no girl come between us, and so, we wouldn't live with our girlfriends. » Il soupire réalisant ces mots, qui lui font mal. « And I don't want you to leave. » Il baisse le regard quelques instants pour ne pas affronter son regard. « I also think the spa, isn't very romantic... » Il ne peut empêcher un gloussement.

_________________
he wants to say 'i love you' but keeps it to 'goodnight', because love would mean some falling and she's afraid of heights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Bukater

avatar

Messages : 33
Face + © : Adelaide Kane. (© my boo)
Pseudo : Lights, Cate.
Age : Twenty-three.
Job + $ : Uni student taking basic classes, $$$$$$.
Status : Single, sort of.

HOW CAN ANYONE NOT LOVE THE HAMPTONS
Relations or contacts:
Disponibilité: on, •○○

MessageSujet: Re: hold on to me when you're feeling low (w/lydia)   Dim 19 Juil - 16:56

La brune n'avait elle non plus pas prévu ce revirement de situation. Elle ne pensait pas que ça arriverait, même si elle s'était surprise à penser un peu trop à lui depuis leur rencontre, elle ne savait pas trop comment s'y prendre ou même si ses sentiments étaient réciproques. Du moins, jusqu'à aujourd'hui. Bash l'avait prise complètement par surprise, ne passant pas par quatre chemins pour lui faire part de ce qu'il ressentait. Et bien que c'était inattendu, elle était contente de l'avoir entendu. Sans trop savoir ou toute cette histoire les mènerait, Lydia n'avait pas envie de voir la fin. Elle avait cette soif de vivre et de le connaître, d'être avec lui, et de partager des moments avec lui, il lui donnait une toute autre perspective sur la vie, qui jusque là ne lui avait pas été offerte. Elle voulait croire que tout pourrait aller mieux, l'avait cru pendant un moment, et le brun venait confirmer que la vie lui gardait encore bien des surprises. Lydia fronce les sourcils à ses paroles, ne comprenant pas trop ce soudain changement de comportement alors qu'il était le premier à avoir dit qu'il était intéressé. Les paroles du brun se contredisent puis elle comprend mieux lorsqu'il mentionne son meilleur ami, Coll. Elle passe une mèche derrière son oreille. « I'm not planning on coming between you two. I'm sure he would just want you to be happy. You can't really choose who you like or not. » Dit-elle, en essayant de relativiser. Elle comprenait qu'il y ait un certain code, mais jamais elle ne pourrait croire que ça surpasserait leur bonheur. C'était invraisemblable, mais la réaction de Bash la ramenait à la réalité. « I'm not going anywhere. It's not the end of the world if we like each other. » Elle ne sait pas trop quoi lui dire, elle ne sait pas trop ce qu'il a l'intention de faire, honorer sa parole pour Coll ou encore suivre ce qu'il veut, elle ne peut pas le prévoir. Elle le regarde et puis prend sa main dans la sienne. « I don't see why you wouldn't have the right to be happy. If that's what brings you happiness or any other thing. » Lui dit-elle sincèrement, ne voulant toutefois pas trop s'aventurer sur quoi que ce soit, en ne sachant pas ou ils voyaient leur relation aller. Elle aurait trouvé dommage cependant que tout finisse avant d'avoir réellement commencé. Mais, elle ne pouvait pas lui en vouloir. Elle pouvait comprendre qu'il tienne à respecter cette entente, même si elle ne le percevait pas sous cet angle. Tout ce qu'elle savait alors, était qu'elle était bien en sa présence et qu'elle ne voulait pas avoir à faire semblant qu'elle ne ressentait rien. Car, peu importe ce que c'était, elle n'avait jamais eu l'impression d'être au bon endroit au bon moment, jusqu'à ce qu'elle rencontre Bash.

_________________

In between the coats in the closet, she held on to that heart shaped locket, staring at a family flawless, but it ain't a pretty picture tonight.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: hold on to me when you're feeling low (w/lydia)   

Revenir en haut Aller en bas
 
hold on to me when you're feeling low (w/lydia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Feeling Secure (Se sentir en sécurité) - Eyeliner
» [Reprise] Toto - Hold The Line
» (✰) i hold the time to keep you off my mind.
» lila + can't stop the feeling
» Petite collec' mais grand amour ( MAJ 05/03/2012 ) PHOTOS !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GONE MAYBE GONE. :: THE HAMPTONS, LONG ISLAND (USA) :: East Hampton :: Habitations-
Sauter vers: