AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 oath ( liodore)

Aller en bas 
AuteurMessage
Lilo Kennedy

avatar

Messages : 86
Face + © : cher lloyd + flyingsquirrel. (avatar)
Pseudo : fancy
Age : vingt ans.
Job + $ : a réussi à convaincre ses parents de lui laisser deux ans pour percer dans la musique + $$$$$$$
Status : célibataire.
Playlist : MELODY THORNOTON & BOBBY NEWTON ~ Goodbye.

HOW CAN ANYONE NOT LOVE THE HAMPTONS
Relations or contacts:
Disponibilité: ouverte (1/3)

MessageSujet: oath ( liodore)   Mer 15 Juil - 3:25

this is my oath to you
wherever you are just always remember
that you got a home for now and forever
Le soleil peine à percer les persiennes qui recouvrent les fenêtres de la chambre dans laquelle tu te tiens, allongée, immobile. Le regard planté sur le plafond, tu pousses un long soupire en te redressant sur tes fesses. Toujours les mêmes rêves, toujours les mêmes cauchemar et ce même visage qui te suit, qui te hante. Tu glisses une main tremblante dans ta tignasse en réalisant l'heure tardive à laquelle tu décides, aujourd'hui, de te lever. Un rapide passage sous la douche avant d'ouvrir les fenêtres, d'ouvrir les stores. Le soleil et sa chaleur te frappent en plein visage, t'arrachant presque un sourire. Et puis, tu te souviens pourquoi tu aimais tant les Hamptons ; la plage, le repos, le luxe. Tu enfiles un maillot de bain par-dessus lequel tu te contentes d'un short court et d'un crop-top mauve. Tu laisses tes cheveux, légèrement ondulés, retomber sur tes épaules et tu décides de quitter la pièce. En passant par la cuisine, tu en profites pour attraper une orange de la bac à fruit, tu gribouilles un mot à l'attention de ton frère lui indiquant où te trouver et puis, tu fermes à clé derrière toi. Tu grimpes dans la voiture que tes parents t'ont offerte l'année dernière et tu laisses le vent bercer tes pensées tandis que, machinalement, tu conduis jusqu'à West Hampton Dunes. La plage y est magnifique, tu le sais puisque tu avais pour habitude de t'y rendre avec tes parents. En te garant, tu songes un instant à ce que ta vie aurait pu être si, comme ton frère, tu avais choisi l'université plutôt que la musique, et puis... tu chasses cette idée saugrenue de ton esprit, enfiles tes écouteurs et laisse le son te porter jusqu'à l'écume des vagues. La plage est peuplée, peut-être, mais ici tu te sens plus seule que jamais. Peu importe les quelques visages familier qui t'adressent un sourire, tu continues d'avancer jusqu'à ton repère. Une petite crique dans un endroit reculé où tu avais l'habitude de venir avec Theodore lorsque vous étiez gosses. Ici, quelques rochers et puis, une large étendue d'eau circulaire qui rejoint la mer. Dans tes pensées, tu ôtes short et haut et te laisses tomber sur le sable. Les jambes dans l'eau, tu fermes les yeux et essaies, en vain, de trouver une solution à tes emmerdes. Tu y restes des heures... le temps ne compte plus pour toi. L'été achevé, tu n'auras d'autre choix que de reprendre tes études et cette simple hypothèse te donne la nausée.

_________________
just because it burns.

ever wonder about what he's doin, how it all turned to lies. sometimes I think that it's better to never ask why... where there is desire there is gonna be a flame. where there is a flame someone's bound to get burned. but just because it burns doesn't mean you're gonna die. you're gotta get up and try.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: oath ( liodore)   Mer 15 Juil - 14:05

this is my oath to you
wherever you are just always remember
that you got a home for now and forever
Tu te lèves tranquillement. Aujourd’hui c’était ton jour de repos et normalement tu l’aurais passé avec Bex mais elle travaillait et avec votre dernière dispute tu n’avais aucune envie de passer du temps avec Bex à vraie dire. Non, tu avais besoin de temps pour toi, pour te remettre en question, pour remettre ton couple en question. Cela te faisait bizarre rien que d’y penser, Bex et toi ça avait toujours coulé de source mais depuis que vous aviez débarqué ici les choses avaient changé. Tu ne savais pas quoi, tu ne savais pas comment mais c’était un fait, tu ne pouvais le nier. Enfin, peu importe de toute manière tu avais besoin de réfléchir. Et en général quand tu avais besoin de réfléchir tu partais courir. C’était un échappatoire pour toi, un échappatoire que tu n’avais dans aucun autre sport. Une fois un short et un t-shirt sur les épaules que tu risquais vite de perdre tu mis ton Ipod dans les oreilles et tu te dirigeais vers la cuisine pour prendre une barre de céréales quand tu vis un mot posé sur le comptoir. Bex n’avait plus cette attention avec toi depuis longtemps, non c’était ta sœur qui te disait qu’elle était à la plage. Tu savais exactement où elle était, ta sœur semblait chercher la solitude depuis qu’elle t’avait rejoint et tu savais exactement où elle avait été la chercher. Il était temps que vous discutiez, il était temps que tu saches exactement ce qui l’amenait à se réfugier chez toi et à se réfugier dans son silence. Mais ce serait un problème pour un autre footing, pour l’instant tu allais te contenter de ton couple. Tu partis donc courir la musique dans les oreilles, tu ne sais pas combien de temps tu cours mais tu laisses tes jambes te guider. Ayant été en vacances ici très souvent avec ta famille, tu connaissais les lieux assez bien désormais après y avoir vécu depuis quelques semaines maintenant. C’est en arrivant à la plage que tu finis par t’arrêter. Il était temps de reprendre ton souffle. Tu achetais une bouteille d’eau avant de prendre la direction de la crique où tu savais que tu trouverais ta sœur. Tu saluais quelques uns de tes clients en traversant la plage et puis des connaissances aussi. Tu ne tardais pas à enlever tes chaussures et tu te sentis revivre. Finalement, tu arrivais à la crique où tu vis la silhouette de ta sœur se dessiner. Un sourire se dessina sur ton visage alors que tu t’approchais et tu lui dis : « Je savais que je te trouverais ici. Tout va bien ? » Tu ne pouvais t’empêcher de le lui demander, c’était plus fort que toi …
Revenir en haut Aller en bas
Lilo Kennedy

avatar

Messages : 86
Face + © : cher lloyd + flyingsquirrel. (avatar)
Pseudo : fancy
Age : vingt ans.
Job + $ : a réussi à convaincre ses parents de lui laisser deux ans pour percer dans la musique + $$$$$$$
Status : célibataire.
Playlist : MELODY THORNOTON & BOBBY NEWTON ~ Goodbye.

HOW CAN ANYONE NOT LOVE THE HAMPTONS
Relations or contacts:
Disponibilité: ouverte (1/3)

MessageSujet: Re: oath ( liodore)   Jeu 16 Juil - 4:14

this is my oath to you
wherever you are just always remember
that you got a home for now and forever
Tu le sens arriver avant même qu'il ne s'installe à tes côtés. A vrai dire, tu l'entends arriver dès qu'il pose un pied sur la plage... une connexion, un lien ! Entre vous, c'était toujours comme ça autrefois. Il prenait soin de toi, il s'occupait de toi et veillait sur toi. Princesse égoïste, peut-être, mais sa princesse égoïste et quelque part, ça faisait toute la différence. Votre intimité, votre proximité. Il représentait un modèle, un exemple à suivre mais surtout cette pierre angulaire sur laquelle tu aimais te reposer lorsque la vie devenait trop insupportable. Theodore, c'était ton frère depuis toujours et ça le resterait à jamais. Cette connexion que vous aviez depuis gosses n'avait pas disparu, et c'était bien la seule chose qu'il restait entre vous deux. Car de ce que vous étiez, aujourd'hui, il n'y a plus qu'un profond malaise et une gêne, une distance même. Tu as sonné à sa porte en espérant qu'il t'accueille mais tu ne tiens pas à lui faire part de tes problèmes. Il t'a abandonné le jour où il a décidé de poursuivre ses études et, égoïstement peut-être, tu lui en as voulu de partir loin de toi, loin de sa famille. Il a cessé de prendre soin de toi au moment même où votre porte s'est refermé sur son image. Depuis, t'as fait tes choix toute seule, t'as assumé tes conneries toute seule et aujourd'hui, t'es peut-être dans la merde jusqu'au cou, mais t'es toute seule ! Tu le sens arriver, ton coeur se met à battre plus fort et tes muscles se crispent. Cette pression qu'il opère sur toi, du haut de ses vingt-trois ans et de son mètre-quatre-vingt-dix. T'es pathétique au fond, car il t'impressionne toujours autant qu'avant et il te manque ! Mais tu restes de marbre lorsqu'il s'installe à côté de toi, tu enlèves un écouteur par politesse mais pas l'autre. Tu ne tournes pas ton visage vers le sien, tu regardes l'eau qui danse sous tes pieds. Tu laisses le silence marquer son temps avant de lui répondre, sans détourner tes yeux un instant. « Je suis surprise de voir que tu te souviens encore de cet endroit. » un premier reproche, le premier d'une longue lignée que t'aurais bien envie de déballer ici, mais t'es pas d'humeur. Tu pousses un soupire en fermant un instant les yeux, sa question reste en suspend. Toi même tu n'es pas sûr de pouvoir y répondre, mais pour éviter les longs discours et les questions interminables, tu fais l'effort de planter tes yeux dans les siens en souriant. « Oui, ça va. J'aime être ici, c'est reposant. » Et déjà tu détournes ton regard. Il te manque, ton frère... mais le fossé est trop grand pour que tout redevienne comme avant !

_________________
just because it burns.

ever wonder about what he's doin, how it all turned to lies. sometimes I think that it's better to never ask why... where there is desire there is gonna be a flame. where there is a flame someone's bound to get burned. but just because it burns doesn't mean you're gonna die. you're gotta get up and try.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: oath ( liodore)   Ven 17 Juil - 17:09

this is my oath to you
wherever you are just always remember
that you got a home for now and forever
La relation entre ta sœur et toi était tellement compliquée aujourd’hui que tu avais du mal à te rappeler d’un temps où ce n’était pas le cas, d’un temps où les choses étaient simples. Tu espérais qu’elles pourraient redevenir ainsi un jour, redevenir cette proximité qui vous unissait. Il vous suffisait d’un regard, d’un battement de cil pour tout vous dire. Ton université tu l’avais choisie par rapport aux bourses et à Bex. Et tu avais choisi San Diego. Tu savais que c’était à l’autre bout du pays, que tu verrais tes parents à noël et pendant les vacances d’été et une autre fois dans l’année s’ils avaient du temps mais tu ne te voyais pas partir autre part, pas quand Bex partait là-bas, pas quand on t’offrait les opportunités que tu avais voulues avoir pendant tout ton lycée. Alors oui cela t’avait fait mal au cœur d’abandonner ta sœur ainsi mais tu avais pensé qu’avec Skype et toutes les applications de vos téléphones ce serait simple de garder ce lien mais tu t’étais trompé. Tu avais bien vu le regard de trahison pure et simple de ta soeur quand tu étais parti pour l’aéroport et la plupart de tes textos étaient ensuite restés sans réponse. Tout ce que tu avais de ta sœur venait de tes parents et des quelques mails que vous échangiez dans l’année ainsi que les conversations que vous aviez quand tu rentrais, toutes plus superficielles les unes que les autres. Dire que tu étais surpris de voir ta sœur débarquer chez toi était un euphémisme, franchement tu ne t’étais pas attendue à la voir aux Hamptons et tu savais qu’elle n’avait pas réellement prévu de venir, tu étais un refuge. Mais un refuge face à quoi ? Depuis que ta sœur était arrivée, tu t’étais rendu compte à quel point ta sœur était devenue une étrangère à tes yeux. Il y avait tellement de choses que vous ne vous étiez pas dites mais n’était-ce pas trop tard ? Cela faisait des années maintenant que cela durait … Tu ne savais mais tu pouvais toujours essayer. Et puis tu voulais savoir ce qui l’amenait en ville, elle était plus solitaire que jamais depuis son arrivée et c’était quelque chose face à quoi tu n’étais pas habitué. Tu pris place près de ta sœur et a réplique de cette dernière ne tarda pas à arriver : « Je suis surprise de voir que tu te souviens encore de cet endroit. » Et bam, prend-toi ça dans la figure … Tu soupires, tu n’as pas envi de te disputer avec Lilo, pas du tout même mais ce n’est pas parce que tu es parti à San Diego que tu as oublié tous tes souvenirs. « Je suis parti à l’université Lilo, j’ai pas perdu la mémoire. » Lui dis-tu en soupirant. Tu ne pouvais t’empêcher de penser que tout le monde semblait contre toi en ce moment et tu ne savais pas quoi faire pour arranger les choses, tu n’étais pas certain de pouvoir les arranger un jour en fait. « Oui, ça va. J'aime être ici, c'est reposant. » Reposant ? Les Hamptons ? Ou la plage ? Certainement la plage, cette ville était tout sauf reposante, enfin, elle l’était peut-être pour ta sœur par rapport à New York. Tu ne savais pas, tu ne savais plus … « Qu’est-ce que tu fais ici Lilo ? Tu n’es pas venue frapper à ma porte pour le plaisir alors pourquoi quitter New York ? » Curieux tu l’étais, beaucoup même.
Revenir en haut Aller en bas
Lilo Kennedy

avatar

Messages : 86
Face + © : cher lloyd + flyingsquirrel. (avatar)
Pseudo : fancy
Age : vingt ans.
Job + $ : a réussi à convaincre ses parents de lui laisser deux ans pour percer dans la musique + $$$$$$$
Status : célibataire.
Playlist : MELODY THORNOTON & BOBBY NEWTON ~ Goodbye.

HOW CAN ANYONE NOT LOVE THE HAMPTONS
Relations or contacts:
Disponibilité: ouverte (1/3)

MessageSujet: Re: oath ( liodore)   Lun 20 Juil - 3:28

this is my oath to you
wherever you are just always remember
that you got a home for now and forever
Il avait toujours occupé une place importante dans ta vie, ton frère. Tout du moins, jusqu'à ce qu'il préfère l'université à ta famille, à ta vie. Tu t'étais montrée égoïste, avec du recul, c'est vrai. Tu lui en avais voulu de t'abandonner, à New York, mais au fond, tu avais toujours su qu'il avait fait le bon choix. Mais digne fille cadette d'une famille fortunée, tu n'avais jamais su te montrer raisonnable ni même adulte. Toi, tu avais besoin de tout posséder sans forcément le mériter. Ton frère avait été ton repère pendant plus de quinze longues années et puis, il avait disparu. Alors forcément, plutôt que de jouer la carte de la petite soeur fière de son aîné, t'avais préféré jouer la carte de la princesse trahie par la personne dont elle était la plus proche. Pendant de longues semaines, cependant, t'avais continué à lui écrire de temps à autre, à prendre de ses nouvelles et lui donner des tiennes. Et puis, tu t'étais faite silencieuse... à quoi bon ! Ecrire était trop surfait et tu te refusais à lui laisser croire que tu pardonnerais si facilement son départ. Alors vous vous étiez éloignés, et à le voir ainsi à tes côtés, aujourd'hui, tu réalises ô combien il avait pu te manquer. T'aimerais te jeter dans ses bras et tout lui dire, t'aimerais te reposer sur ses épaules comme tu le faisais avant, mais quelque chose entre vous a changé, s'est brisé. Et tu en prends toute l'ampleur à l'entendre te répondre. « Je suis parti à l’université Lilo, j’ai pas perdu la mémoire. » tu glousses légèrement en détournant tes yeux. Il avait raison, mais en bonne petite capricieuse, tu avais toujours réponse à tout. « Pourtant, ça t'a pas empêché de m'oublier non ? » Tu pousses un long soupire en ramenant tes genoux contre ton corps. L'eau est calme, l'eau est apaisante et pourtant, ton estomac se serre et ton coeur bat plus vite. Tu ne te souviens même plus à quand remonte la dernière fois où tu t'es senti à l'aise avec ton propre frère. Constat affligeant, constat blessant ! Mais tu fais mine de rien, tu gardes les yeux posés dans le vide sans te préoccuper du reste. Theodore est là, tu pourrais enfin le retrouver si tu daignais faire preuve d'un peu moins de fierté. Et cette terrible question à laquelle tu t'efforces d'échapper depuis que t'es arrivée ici fini par tomber... tu voudrais craquer mais tu t'en laisses pas le droit. « Qu’est-ce que tu fais ici Lilo ? Tu n’es pas venue frapper à ma porte pour le plaisir alors pourquoi quitter New York ? » Tu hausses les épaules, tu cherches tes mots. Il te faut une réponse toute prête sinon il devinera ton mensonge. Alors tu tournes tes yeux et les plonges dans les siens en esquissant le sourire le plus hypocrite que tu n'aies jamais eu à servir. « Quand les parents m'ont annoncé que tu te trouvais ici, je pensais l'idée plutôt bonne de venir t'y retrouver. Histoire de renouer contact, tu sais ? » T'es même pas sûre qu'il apporte ne serait-ce qu'un peu de crédit à ce que tu racontes, mais tu t'en moques. Aujourd'hui, t'es plus à ça prêt et il te faudra bien continuer à mentir si tu veux disparaître, si tu veux éviter qu'on te retrouver. « Theodore, tu penses pas qu'il serait temps qu'on fasse la paix ? » Tu le prends par les sentiments. Voilà, t'as pas forcément envie de faire la paix mais tu sais que ça évitera d'avoir à répondre à d'autres questions sur les raisons qui t'ont poussées à venir le rejoindre ici.

_________________
just because it burns.

ever wonder about what he's doin, how it all turned to lies. sometimes I think that it's better to never ask why... where there is desire there is gonna be a flame. where there is a flame someone's bound to get burned. but just because it burns doesn't mean you're gonna die. you're gotta get up and try.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: oath ( liodore)   

Revenir en haut Aller en bas
 
oath ( liodore)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yahoo and Oath !!!!
» Smash - The story of an unbreakable oath. (délai jusqu'au 8 mars)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GONE MAYBE GONE. :: THE HAMPTONS, LONG ISLAND (USA) :: West Hampton Dunes :: Hampton Beach-
Sauter vers: