AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 little bit lost in all those feelings (w/theodore)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bex Delhaye
perfectionism is self-abuse of the highest order.
avatar

Messages : 288
Face + © : holland roden (© myself)
Multinicks : bash.
Pseudo : the desert wolf, clau.
Age : 24 yo, sounds like it.
Job + $ : works as a collection technician, wants to be an artist.
Status : stick to the status quoe.
Playlist : stay with me, sam smith ○ love me like you do, ellie goulding ○ shake it off, taylor swift ○ clarity, foxes ft. zedd ○ the heart wants what it wants, selena gomez ○ here without you, 3 doors down

HOW CAN ANYONE NOT LOVE THE HAMPTONS
Relations or contacts:
Disponibilité:

MessageSujet: little bit lost in all those feelings (w/theodore)   Mar 14 Juil - 23:53

“We were all a little bit lost and too crazy to find a way but she was mad enough to believe that she could be saved.”
w/ theodore

La journée avait été pire qu'un véritable enfer. Son réveil, du moins, avait eu la chance de se faire en douceur, prenant une bonne douche ainsi qu'un petit déjeuner savoureux. C'était seulement une de ces journées, où le vent ne tournait pas en sa faveur au boulot. À peine entré dans les bureaux de Vogue des Hamptons, Bex Delhaye se dirigeait vers les ascenseur pour aller au quatrième, là où est son bureau, mais fut rapidement interrompu par la secrétaire. La grande patronne, avait apparemment affaire à elle. Et ce signe, n'était jamais bon. La rousse après un roulement de yeux furtif, prit le chemin de l'ascenseur, se rendant au dernier étage afin de faire face à une patronne complètement hors d'haleine. En plus de ne pas être de bonne humeur, elle détestait la nouvelle collection présenté au défilé sponsorisé de Vogue, et demandait que l'on rectifie l'édition d'Août qui était un massacre, selon ces dires. Toute la joie sortant de son corps en une fraction de secondes, Bex passa le plus clair de son temps avec sa patronne, n'ayant pas une seule seconde pour elle. Sauf vers midi, où elle avait sa pause. Réduite de moitié, devant s'atteler à la tâche d'aller voir le comité du magasine. Un message vocal de Theodore l'attendait, elle lui envoya un message texte, préférant ne pas parler et dérangé quiconque travaillait. Ils décidèrent d'aller au restaurant, aucun des deux ne voulant faire à manger ce soir. Elle le savait, avec son boulot, il était rare qu'il avait l'énergie pour préparer un petit quelque chose. Sa pause terminé, elle continua à réparer les erreur visuels de chez Vogue. Le temps passant vite, elle ne se rendit pas compte de l'heure, jusqu'à ce que sa patronne pousse un long bâille de fatigue. Vingt-deux heure, lui indiquait son téléphone. Bex se leva d'un coup, s'excusant à sa patronne et partie rapidement dans sa voiture pour se rendre chez Theo. Malheureusement, il était probablement trop tard pour le restaurant. Elle passa donc chercher des mets déjà préparé à son restaurant préféré afin de les ramener avec elle. Arrivant finalement à la demeure, elle entre avec les sacs ayant un peu de difficulté mais ne renfrognant pas. « Je suis désolé Theo, je sais qu'il est trop tard pour le restaurant, j'ai eu une journée d'enfer, j'ai été chercher des plats, du moins, pour me faire pardonner. » Elle dépose le tout sur le comptoir avant de s'approcher de lui pour poser ces lèvres sur les siennes, le regard désolé. « Comment puis-je me faire pardonner Coach? » Dit-elle doucement afin de l'attendrir.

_________________
she don’t care if she fall in love with a devil, as long as that devil will love her the way he loves hell. (©️maimitch)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: little bit lost in all those feelings (w/theodore)   Mer 15 Juil - 13:49

“We were all a little bit lost and too crazy to find a way but she was mad enough to believe that she could be saved.”
w/ theodore

Aujourd’hui devait être une journée des plus banale. Une matinée à bosser en salle de sport avant de prendre la direction du lycée pour préparer l’entraînement de l’après-midi. Le premier match était vendredi soir, vous n’aviez pas le droit à l’erreur. C’était un match amical d’accord mais tu t’en fichais que ce soit les vacances ou quoi que ce soit, le football c’était important peu importe ce qu’en pensaient les gens qui se prenaient la tête et dénigraient le sport. Enfin, tu t’en fichais, tu allais amener cette équipe en finale un point c’est tout. Tu avais déjà passé la soirée à réfléchir à de nouvelles stratégies la veille, tu sentais que cela allait bien se passer. Mais bien entendu la matinée ne fut pas aussi douce que tu l’aurais aimé. Tu avais l’habitude de te faire rentrer dedans par des femmes de tous les âges désormais mais c’était épuisant de devoir leur expliquer des exercices tout en refusant leurs avances, réellement épuisant. Et puis il y avait les cours de groupe, pour vous tuer il n’y a pas mieux … Quand la pause déjeuner arriva et qu’il fut temps de partir pour le lycée, ce fut un soulagement énorme. Tu pris une douche avant d’enfiler un short de sport et un t-shirt. Tu achetais un sandwich en ville avant d’aller le manger tranquillement dans le bureau qui était désormais le tient dans le gymnase du lycée. Une fois ton repas terminé, tu mangeais tranquillement une pomme en attendant ton assistant, un élève cherchant son chemin et qui n’avait rien à faire de l’été, pour tout installer. Il arriva à l’heure comme tous les jours et vous vous mîtes au travail. Il faisait chaud tu ne pouvais le nier mais au moins cela vous préparait pour le match, vous ne savez jamais dans quelles conditions vous alliez jouer. Tu appelais ensuite Bex pour lui proposer d’aller au restaurant ce soir et quand elle te répondit que oui, tu pris une réservation dans un restaurant de la ville où tu allais avec tes parents pour vingt et une heures. Tu savais que Bex travaillait tard mais bon, cela te semblait correct et puis ils ne servaient pas beaucoup plus tard comme on te l’apprit. N’y pensant plus, tu commençais donc l’entraînement qui dura plusieurs heures. Vous fîtes des pauses bien entendu pour vous détendre et vous rafraîchir. Une petite bataille d’eau par ci, un goûter par là, personne n’avait besoin de le savoir. C’est en fin d’après-midi que vous pliez l’équipement et que tout le monde parti se doucher et se changer. Tu attendis que tout le monde soit parti avant de fermer le gymnase derrière toi et de rentrer chez toi. Ta sœur n’était pas là ce soir, tu ignorais où elle se trouvait, son débarquement dans ta vie n’avait pas été de tout repos, il y avait tellement de choses que vous ne vous étiez pas dites … Enfin, tu préférais te concentrer sur ta douche et ta préparation pour le restaurant. Tu enfilais donc une chemise et un jean classe avant de te replonger dans tes stratégies en attendant Bex. Quand tu regardais l’heure sur ton portable il était déjà vingt heures trente et tu sentais que la réservation allait vous passer sous le nez. Encore une fois Bex n’allait pas être là. La colère montait en toi mais tu n’avais personne avec qui la partage. Finalement, à vingt et une heures trente tu allais te changer pour enfiler quelque chose de plus confortable soit un short de sport et un t-shirt, Bex n’allait pas se montrer, c’était un lapin de plus. Tu allais donc chercher une boîte de cookies avant d’allumer la télé et de te replonger dans tes diagrammes, il n’y avait que ça pour te calmer. Et c’est à vingt-deux heures passées que la porte de ton loft s’ouvrit sur Bex. Elle était sérieuse ? « Je suis désolé Theo, je sais qu'il est trop tard pour le restaurant, j'ai eu une journée d'enfer, j'ai été chercher des plats, du moins, pour me faire pardonner. Comment puis-je me faire pardonner Coach? » Tu soupirais. Franchement tu ne savais pas comment elle pouvait se faire pardonner à force, tu ne savais pas si tu avais envi de lui pardonner. Oui tu avais faim mais tu aurais aimé pouvoir l’amener au restaurant, vous ne faisiez plus rien depuis votre arrivée ici ! « Je ne sais pas Bex, arriver à une heure décente pour qu’on puisse aller au restaurant et se faire une soirée entre couple pour une fois ! Depuis qu’on est ici j’ai l’impression de te voir en coup de vent ! » Oui tu n’étais pas content ça c’était certain. Mais tu finis par secouer la tête en soupirant avant de dire : « Laisse tomber. Merci pour la nourriture. Tu veux une assiette ? » Lui demandas-tu en te dirigeant vers le placard pour les attraper. Tu ne savais plus quoi faire pour faire comprendre à Bex que tu avais besoin de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Bex Delhaye
perfectionism is self-abuse of the highest order.
avatar

Messages : 288
Face + © : holland roden (© myself)
Multinicks : bash.
Pseudo : the desert wolf, clau.
Age : 24 yo, sounds like it.
Job + $ : works as a collection technician, wants to be an artist.
Status : stick to the status quoe.
Playlist : stay with me, sam smith ○ love me like you do, ellie goulding ○ shake it off, taylor swift ○ clarity, foxes ft. zedd ○ the heart wants what it wants, selena gomez ○ here without you, 3 doors down

HOW CAN ANYONE NOT LOVE THE HAMPTONS
Relations or contacts:
Disponibilité:

MessageSujet: Re: little bit lost in all those feelings (w/theodore)   Ven 17 Juil - 16:35

Ce n'était guerre dans ces habitudes d'arriver en retard de plusieurs heures. Elle arrivait toujours avec plusieurs minutes de surplus. Et bien qu'elle ne semblait pas de préoccuper de son retard, elle tenait tout de même assez à Theo pour se soucier de ne pas avoir été présente alors que clairement il avait voulu bien faire en passant une soirée avec elle. La simple pensé qu'elle a tout détruit résonne dans sa tête. Et ces paroles ne font que lui mettre plus de pression sur les épaules. « Je ne sais pas Bex, arriver à une heure décente pour qu’on puisse aller au restaurant et se faire une soirée entre couple pour une fois ! Depuis qu’on est ici j’ai l’impression de te voir en coup de vent ! » Dire le contraire, serait mentir. Il avait amplement raison. Mais Bex n'osait pas le dire à voix haute, rendant le tout sûrement trop réel. Elle préférait nié encore et toujours. Elle voit le visage de son petit-ami, vexé, le sien devenant décomposé. « Laisse tomber. Merci pour la nourriture. Tu veux une assiette ? » Dit-il finalement, secouant la tête préalablement, histoire de chasser le sujet. Son ton laisse à désirer, et Bex le perçoit. Elle hausse les sourcils, s'emportant. « Pardonne moi si j'essaie de me trouve un boulot décent! Je ne m'amuse pas à jouer au lycéen tous les jours, moi! » Elle avait été trop loin, elle le savait. Oser prétendre qu'il faisait ce boulot seulement parce qu'il ne pouvait pas passé à autre chose était égoïste de sa part. Jamais elle n'aurait dû dire quoique ce soit, mais la rage s'était épris d'elle. Bex prend les boîtes et les poses sur la table. Fermant les yeux pour soupirer. Elle se passe finalement une main sur le front. Elle n'en pouvait plus de se mentir, de devoir être mademoiselle parfaite. Mais ce n'était pas une raison pour confronter Theodore de cette façon, il ne le méritait pas. « Qu'est-ce-que tu veux à la fin? Tu veux te marié, avoir des enfants? C'est ça? Tu croyais qu'en venant ici, on serait le couple parfait, avec la parfaite maison, le parfait mariage, les enfants jouflus parfaits? » Ces yeux se posent sur lui, alors que peu à peu elle se rend compte qu'il croyait que ce nouveau départ, n'était pas pour elle, mais pour eux en tant que couple. Et intérieurement, elle souffre d'avoir pensé qu'il ne l'avait suivit que par amour. Non. Il croyait que tout pourrait être fixé en déménageant. Mais Bex avait acheter sa propre maison, et les deux amoureux étaient plus séparés par le déménagement et leur nouvelle vie qu'autre chose. « Parce qu'on est loin du compte. On vit dans deux maisons différentes, avec deux emplois du temps assez différents. Et si tu voulais m'épouser, tu l'aurais demandé bien avant aujourd'hui Theo. » Elle part dans la cuisine pour aller chercher des ustensiles, se versant par la même occasion un verre d'eau pour se rafraîchir. Même si elle aurait préféré être chez elle pour ouvrir une bouteille de vin, elle se contient et ne le fait pas. Elle reste un moment prêt du lavabo, les yeux fermés, prenant de grandes respirations. « Alors soit tu me dis clairement ce que tu veux, sois on continue à détruire ce couple à petit feu jusqu'à qu'il ne reste plus rien. » Elle revient à table avec les ustensiles qu'elle dépose de façon parfaite. Elle prend ensuite place, posant son verre d'eau prêt d'elle. « Maintenant j'aimerais prendre un repas avec toi, même si ce n'est pas au restaurant, et profiter de la soirée devant un film ou peu importe. » Elle met une serviette de table sur ces genoux, comme elle fait toujours afin que ces vêtements restent impeccable. « À moins que tu y vois un inconvénients ou ça va? » Bex penche la tête attendant une réponse. Elle finit par soupirer, prenant de la nourriture pour mettre dans son assiette, commençant à déguster, ne sachant plus quoi dire.

_________________
she don’t care if she fall in love with a devil, as long as that devil will love her the way he loves hell. (©️maimitch)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: little bit lost in all those feelings (w/theodore)   Ven 17 Juil - 17:42

“We were all a little bit lost and too crazy to find a way but she was mad enough to believe that she could be saved.”
w/ theodore
Avec Bex vous passiez votre temps à vous disputer. Au départ c’était de temps en temps et puis avec les années c’était presque constamment. Tu étais un petit ami jaloux mais tu faisais confiance à Bex alors tu ne la surprotégeais pas, tu ne cherchais pas à la priver de quoi que ce soit, tu avais juste l’impression que vous ne viviez pas une vie de couple. Tu n’étais pas trop exigeant, tu n’étais pas es plus romantique de ton côté c’était vrai mais tu aimerais au moins avoir un semblant de vie de couple. Vous n’habitiez pas ensemble même après toutes ces années de relation, vous étiez bien loin de vous fiancer, tu n’étais pas prêt à le faire de toute manière mais tu avais l’impression de voir Bex juste pour les apparences, comme si vous n’étiez qu’un couple pour les autres et plus pour vous-même. Voilà pourquoi tu ne pouvais t’empêcher de faire une remarque à Bex, c’était plus fort que toi, tu commençais à en avoir marre. « Pardonne moi si j'essaie de me trouve un boulot décent! Je ne m'amuse pas à jouer au lycéen tous les jours, moi! » Tu laissais échapper un petit rire étranglé. Elle était sérieuse ? Elle était réellement en train de te dire que tu faisais ce boulot parce que tu étais encore un lycéen dans ta tête et que tu ne pouvais pas faire autre chose ? Bex qui avait vu toutes les propositions que tu avais reçues au cours des années ? Tu n’avais juste pas eu envi de te lancer dans le sport professionnel, tu avais eu ton moment de gloire cela suffisait. Entraîner te plaisir. « Sérieusement Bex ? Et je ne critique pas ton boulot ! Je comprends ton envie de réussir mais tu n’es jamais disponible la journée parce que tu bosses et le soir tu es toujours occupée et tes jours de congé tu les passes je ne sais où. Alors je rentre où dans l’emploi du temps moi ? » Oui, tu pouvais comprendre les longues soirées au boulot, cela arrivait à tout le monde et s’il n’y avait que ça, tu n’aurais jamais fait la remarque que tu avais faite plus tôt. Mais il n’y avait pas que ça, c’était pas exceptionnel, c’était tout le temps et ce n’était plus possible. « Qu'est-ce-que tu veux à la fin? Tu veux te marié, avoir des enfants? C'est ça? Tu croyais qu'en venant ici, on serait le couple parfait, avec la parfaite maison, le parfait mariage, les enfants jouflus parfaits? Parce qu'on est loin du compte. On vit dans deux maisons différentes, avec deux emplois du temps assez différents. Et si tu voulais m'épouser, tu l'aurais demandé bien avant aujourd'hui Theo. » Quoi ? Mariage ? Enfants ? Qui avait parlé de tout ça ? Pas toi ! Elle était tombée sur la tête aujourd’hui ou quoi ? Comment est-ce que cette situation pouvait se retourner contre toi tu n’en avais aucune idée. Vous n’étiez pas prêts à vous marier ni l’un ni l’autre alors les enfants n’en parlons pas. Et tu n’étais pas naïf, tu savais très bien que vos problèmes ne se règleraient pas en déménageant mais tu ne pensais pas qu’ils pouvaient s’aggraver par contre … « Tu t’entends Bex ? Est-ce que tu t’entends ? Je n’ai jamais parlé de mariage ni d’enfants, je ne sais pas d’où tu sors ça. Je ne pensais pas non plus que nos problèmes allaient s’évanouir en déménageant mais je pensais qu’on pouvait se donner une nouvelle chance. Essayer de faire en sorte que nos emplois du temps coïncident pour passer un peu plus de temps ensemble, avoir une vie de couple tout simplement, juste de couple. Mais apparemment il n’y avait que moi qui voulais cela. » Tu ne comprenais pas à quoi tu servais dans cette histoire, tu ne comprenais pas pourquoi Bex te gardait si elle ne comptait pas se marier avec toi un jour, si cela ne la gênait pas de vivre séparément ainsi. Comment en étiez-vous arrivés là exactement ? « Alors soit tu me dis clairement ce que tu veux, sois on continue à détruire ce couple à petit feu jusqu'à qu'il ne reste plus rien. Maintenant j'aimerais prendre un repas avec toi, même si ce n'est pas au restaurant, et profiter de la soirée devant un film ou peu importe. À moins que tu y vois un inconvénients ou ça va? » Tu soupirais. Ce que tu voulais c’était clair non ? Tu voulais avoir une vie de couple, pas pouvoir voir Bex simplement quand vous sortiez en public. Tu voulais bien faire des efforts mais elle devait en faire aussi. « Je t’ai déjà dit ce que je voulais. Je veux une vie de couple normale. Je ne te demande pas d’emménager mais qu’on puisse se voir plusieurs soirs par semaine même si c’est qu’une heure ou deux. J’ai l’impression que c’est une corvée pour toi de venir me voir à chaque fois. Et toi qu'est-ce que tu veux ? » Tu le disais parce que c’était vrai. « Mais on peut regarder un film. Je te laisse choisir. » Tu avais l’esprit trop occupé pour l’apprécier de toute manière, tu préférais commencer à manger.
Revenir en haut Aller en bas
Bex Delhaye
perfectionism is self-abuse of the highest order.
avatar

Messages : 288
Face + © : holland roden (© myself)
Multinicks : bash.
Pseudo : the desert wolf, clau.
Age : 24 yo, sounds like it.
Job + $ : works as a collection technician, wants to be an artist.
Status : stick to the status quoe.
Playlist : stay with me, sam smith ○ love me like you do, ellie goulding ○ shake it off, taylor swift ○ clarity, foxes ft. zedd ○ the heart wants what it wants, selena gomez ○ here without you, 3 doors down

HOW CAN ANYONE NOT LOVE THE HAMPTONS
Relations or contacts:
Disponibilité:

MessageSujet: Re: little bit lost in all those feelings (w/theodore)   Ven 17 Juil - 19:17

Tout changeait et depuis leur déménagement, tout devenait plus dur. Bex n'en pouvait plus de se caché sous cette façade sans jamais laissé la vrai elle sortir quelques fois. Elle aimait Theo. Énormément. Mais elle mourrait à petit feu sous ce mensonge, sous cette identité de princesse parfaite qu'elle n'était pas. Bien qu'elle soit parfois elle-même, il ne la connaissait pas réellement et au lieu de s'adoucir pour lui en parler, elle renfrognait tout et éclatait. Comme en ce moment, prenant feu à quelques mots qu'il avait prononcer. « Sérieusement Bex ? Et je ne critique pas ton boulot ! Je comprends ton envie de réussir mais tu n’es jamais disponible la journée parce que tu bosses et le soir tu es toujours occupée et tes jours de congé tu les passes je ne sais où. Alors je rentre où dans l’emploi du temps moi ? » Elle fronce le regard confuse. Comment ne pas lui donner raison alors que le plus clair de son temps elle le passait chez elle seule, voulant passé un moment seule. Ou bien elle sortait avec des amis. Et plus récemment, elle allait voir Serri, cette même femme qui avait détruit la voiture de Theo. Une once de culpabilité lui pesait toujours sur les épaules. Peu importe quand ou comment elle en était arrivé là, elle devait se contenir pour ne pas dire ou faire quelque chose qu'elle regrettait. « J'ai une vie Theo! Mon monde ne tourne pas qu'autour de toi! » Dit-elle, enragé. Elle tente de se contrôler du moins pour ne pas dire autre chose qu'elle regretterait sûrement plus tard. Plus tôt qu'elle le pensait même. « Tu t’entends Bex ? Est-ce que tu t’entends ? Je n’ai jamais parlé de mariage ni d’enfants, je ne sais pas d’où tu sors ça. Je ne pensais pas non plus que nos problèmes allaient s’évanouir en déménageant mais je pensais qu’on pouvait se donner une nouvelle chance. Essayer de faire en sorte que nos emplois du temps coïncident pour passer un peu plus de temps ensemble, avoir une vie de couple tout simplement, juste de couple. Mais apparemment il n’y avait que moi qui voulais cela. » Bex remarque qu'il est irrité, qu'il ne veut au final que passé de temps de qualité avec elle. Elle le sait et pourtant elle continue d'être tout feu tout flamme, épuisée de devoir toujours faire semblant avec lui. S'il y a bien quelqu'un qui ne la jugerait pas pour avoir mit cette façade, cette barrière entre elle et la réalité, c'est Theodore. Mais elle était terrifié, et c'est ce qui faisait qu'ils se disputaient la plupart du temps. « C'est peut-être ça le problème! Et si moi je veux me marier et avoir des enfants maintenant et pas dans dix ans? » Elle était jeune, ils l'étaient tous les deux, et ils avaient le temps de voir ces choses dans un futur prêt, mais apparemment, il était temps d'en discuté. Il valait mieux le faire plus tôt, que jamais après tout. « Je t’ai déjà dit ce que je voulais. Je veux une vie de couple normale. Je ne te demande pas d’emménager mais qu’on puisse se voir plusieurs soirs par semaine même si c’est qu’une heure ou deux. J’ai l’impression que c’est une corvée pour toi de venir me voir à chaque fois. Et toi qu'est-ce que tu veux ? » Ces paroles comme un couteau remuant dans la plaie lui fais mal. Elle soupire, et tente de se calmer pour ne pas redevenir furibond. Ils ne veulent pas ça, aucun des deux ne le veut. « Mais on peut regarder un film. Je te laisse choisir. » Bex termine sa bouché, prenant la serviette de sur ces genoux et la jetant sur la table. Son assiette est avancé, bien que non-terminé. « Comment tu fais pour ne rien remarquer, dis-moi. Que tout ça, ce côté parfaite, populaire, ce n'est qu'une façade depuis des années, Theo? Dis-moi comment tu fais pour ne pas voir que je ne suis pas réellement cette cheerleader qui ouvre les jambes trop facilement? » Bex soupire de frustration, remettant une mèche de cheveux roux derrière son oreille, rendant sa chevelure parfaite. « Pourquoi est-ce-que tu es encore avec moi? C'est pour le sexe? Parce que récemment, Theo, c'est merdique. » Pour parler des vrais sujet, Bex ne se met pas de voile. « Oh tiens, pourquoi ne pas écouter un porno, ça arrivera peut-être à nous aider de ce côté! » Dit-elle avant de se lever pour se rendre jusqu'au comptoir avec son assiette. Elle termine de manger là-bas, avant de rincer son assiette, préférant passer quelques secondes seule.

_________________
she don’t care if she fall in love with a devil, as long as that devil will love her the way he loves hell. (©️maimitch)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: little bit lost in all those feelings (w/theodore)   

Revenir en haut Aller en bas
 
little bit lost in all those feelings (w/theodore)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ∞ lost in pain, and feelings (tomey)
» ∆ lost and insecure
» SCARLET-ROSE + I believe I believe you could love me but you're lost on a road to misery
» “ lost in the pages of self-made cages / harkness.
» THE LOST BABIES !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GONE MAYBE GONE. :: THE HAMPTONS, LONG ISLAND (USA) :: Southampton :: Habitations-
Sauter vers: